CPA Scans

Collection de cartes postales anciennes numérisées en haute définition. Actualités d'époque. Histoires insolites.

27 déc. 08

Les actualités du 27 décembre 1908

Un noir champion du monde de boxe !

johnson

Boxe

australie

Un match pour le titre de champion du monde de la boxe s'est disputé hier à Sydney (Australie) entre Tommy Burns et le nègre Johnson. Tommy Burns auquel Jim Jeffries avait cédé son titre de champion est l'un des plus beaux boxeurs qu'on ait jamais vu. Il mesure 1 m 70 et pèse 82 Kgs. Il vint au printemps dernier à Paris et par les quelques combats qu'il livra, il suscita l'enthousiasme général.

Son adversaire d'hier, Jack Johnson, est un nègre colossal mesurant 1 m 92 et pesant plus de 100 Kgs. C'est un boxeur d'une science et d'une vitesse extraordinaire. Il est de plus, doué d'une force herculéenne.

Le combat fut terriblement acharné puisqu'il nécessita 14 reprises. A ce moment, Burns, par un prodigieux effort de volonté surhumaine se tenait encore debout malgré les effroyables coups portés par le nègre. Il était alors tellement épuisé, anéanti, ensanglanté que le police intervint et ordonna la fin de la rencontre.

Ce combat sensationnel avait attiré une foule énorme et la recette s'est élevée à 350.000 F. D'après le combat, Tommy Burns, vaincu, à la consolation de toucher 150.000 F. Johnson touche seulement 25.000 F: mais il conquiert un titre qui a rapporté déjà à Burns une coquette fortune qui lui permet de se retirer. On dit que l'ancien chapion Jim Jeffries serait disposer à lancer un défi à Jack Johnson.

Le Petit Parisien - 27 décembre 1908


EN BREF

Mort du général Février - Né à Grenoble le 21 février 1823, Victor-Louis-François Février sortit de Saint Cyr comme lieutenant au 19e de ligne. En février 1854, il était adjudant-major au 1e Zouave lorsque son régiment partit pour la Crimée où il reçut au genou une blessure dont il se ressentit toute sa vie. Le 10 mars 1856, à la suite de cette campagne, Février fut promu chef de bataillon au 30e de ligne et nommé chevalier de la légion d'honneur. L'année terrible le trouve colonel du 77e de ligne. Il combattit à Forbach, à Rezonville, à  Gravelotte où il reçut à la tête une blessure si grave qu'on le considéra comme mort. Prisonnier de guerre et remis en liberté sans conditions, le valeureux officier fut promu général de brigade le 2 janvier 1871. En 1883, le général Février fut appelé au Conseil Supérieur de la guerre. Il fut en 1889 appelé à la dignité de grand chancelier de la Légion d'honneur et sût dans ce poste élevé, se concilier toutes les sympathies. Il démissionne le 13 juillet 1895 à la suite du vote de blâme émis par la chambre des députés à propos de l'affaire de Panama. Depuis, le général s'était retiré complètement de le vie publique. La Croix, 27 décembre 1908

Un accident singulier - Remiremont – Monsieur Felix Grosjean, agé de 58 ans, conseiller municipal à Zainviller, se rendait à Vagney en bicyclette, tenant une lanterne allumée à la main. Arrivé en face de l'hôpital Epailly-Flageollet, il fut une chute si malheureuse qu'un éclat de verre de la lanterne lui trancha net l'artère fémorale. Monsieur Grosjean vient de succomber à ce singulier accident. Le Petit Parisien - 27 décembre 1908

Chemin-de-ferPlus d'un million de voyageurs en une journée – Le métropolitain a transporté dans la seule journée du 25 décembre plus d'1 million de voyageurs. Exactement 1.053.052. C'est le première fois croyons nous qu'une compagnie de transports atteint ce chiffre, à peine dépassé comme moyenne journalière, par les sept grandes compagnies de chemin de fer réunies. Le Figaro – 27 décembre 1908

Délimitation de la champagne – 15 000 vignerons se sont réunis hier à Bar Sur Aube pour protester contre le décret tendant à exclure le département de l'Aube de la Champagne viticole. Monsieur Ramourgt, sénateur, présidait la réunion. Il était assisté par la plupart des sénateurs et députés de l'Aube. Plusieurs discours ont été prononcés contre l'exclusion dont le département de l'Aube est menacé. Les vignerons ont protesté contre la façon dont l'enquête administrative a été conduite.
La Croix, 27 décembre 1908

Expérience téléphonique -
Monsieur Symian, sous-secrétaire d'Etat des postes et téléphone, accompagné de trois fonctionnaires de son administration: le directeur du matériel, le directeur du cabinet et l'ingénieur en chef des services téléphoniques de Paris assistera lundi à Lyon à la mise en service à titre d'essai d'un bureau central téléphonique automatique de 200 abonnés environ permettant à ces abonnés de se donner automatiquement leurs communications sans le secours des téléphonistes. La Croix, 27 décembre 1908


Posté par Ichtos à 10:10 - A la une de la presse il y a 1 siècle - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires

Poster un commentaire