CPA Scans

Collection de cartes postales anciennes numérisées en haute définition. Actualités d'époque. Histoires insolites.

29 déc. 08

Les actualités du 29 décembre 1908

Tremblements de terre Calabre et en Sicile

Catastrophe-naturelle

It

calabre reggioLa Calabre, déjà si éprouvée il y a trois ans par le terrible tremblement de terre qui se produisit dans la nuit du 7 au 8 septembre et couta la vie à plus de 400 personnes vient d'essuyer encore un nouveau désastre. Comme en 1905, c'est dans la Calabre ultérieure, c'est à dire la partie qui sur la carte géographique forme la pointe de la classique botte qu'a commencé le cataclysme. Mais, lundi, au lieu de se localiser comme l'autre fois entre Monteleone et Nicastro, il a franchi le détroit de Messine  et s'est étendu jusqu'au cœur de la Sicile qu'il a effroyablement ravagé.

Il était cinq heures et demie du matin lorsqu'une violente secousse réveille les habitants épouvantés. Avertis par les sinistres craquements des murailles qui se lézardaient, ils sautèrent à bas de leurs lits,  sortirent de leur maison à demi-vetus et par une pluie battante se sauvèrent dans la campagne où le danger était moins grand. Ce fut une fuite tragique, éperdue à travers les ténèbres de gens terrifiés, de femmes et d'enfants poussant des cris de frayeur et dans leur trouble se heurtant, se bousculant, se jetant dans les animaux qui, eux aussi, couraient affolés, risquant de se tuer les uns les autres.

Le jour venu, on s'est compté et on a pu évaluer l'importance du désastre. Vu l'étendu qu'il a englobé, il a été plus grave encore qu'en 1905. Je vais vous en faire une sorte de bilan d'après les dépêches reçues ici toute la journée des divers points de l'Italie.

Les villes et villages de la province de Calabre inférieure ont particulièrement souffert. Agnara, un joli petit port à l'entrée du Phare de Messine et qui compose 8.500 haitants est complètement détruit. A Palmi, plus de 100 morts ont été retirés des décombres. Reggio est complètement isolée de Catanzaro. Le peu de novelles qu'on en a pu avoir fait croire à un désastre très grand.

messine cercueil

A Stefanaconi, 3 morts et 60 blessés ont été retirés des décombres. Plusieurs maisons sont écroulées, de nombreux bâtiments sont lézardés. La troupe procède aux réparations et aux démolitions les plus urgentes. A San Onofrio, il y a des blesses, la population campe en plein air. A Tropea, localité de 6,264 habitants sur le Golfe de Santa-Eufemia, à Pizzo, sur le même Golfe, où en 1815, Murat débarqua et fut fait prisonnier, à Gioja-Tauro, sur le Golfe de Gioja près de Palerme; à Mileto, une ville qui jadis eut une très grande importance et qui ne s'est jamais relevée des désastres du tremblement de terre de 1783, on ne signale pas de morts, mais seulement quelques blessés. En revanche, les dégâts sont considérables. Les habitants couchent en plein air et manquent de pain. De même à Joppolo et Majerato.

A San Gregorio il y a deux morts, les maisons sont très endommagées; à San costatino, les maisons sont également écroulées en grande partie. Monsieur Giolitti a envoyé deux fonctionnaires dans la province de Catanzaro pour constater les pertes. Il a donné 20.000 F pour les premiers secours.

Les nouvelles de Sicile sont encore plus alarmantes. On télégraphie de Catane que la secousse à duré 20 secondes. Les vagues de la mer, pendant le raz-de-marée qui s'est produit ont enlevé 3 enfants qui ont été noyés. Un autre a été trouvé mort près de la mer. 4 petits bâtiments ont été coulés, plusieurs barques ont disparu. Un vapeur autrichien et deux voiliers ont manqué de s'échouer. Les marchandises des docks ont été très endommagées. Les prisonniers ont essayé de s'enfuir, la troupe à du intervenir.

Catane est du reste une ville prédisposée à subir des cataclysmes semblables. Son port a été formé par deux coulées de lave provenant des éruptions de l'Etna. Le tremblement de terre de 1169 y fit 15.000 victimes. Celui de 1693, 18.000.

Messine se trouve en ce moment isolée, las câbles télégraphiques qui reliait cette ville aux autres cités étant rompus. On sait cependant par Catane que la moitié de la ville a été submergée. De très nombreuses maisons se sont écroulées et i y aurait un très grand nombre de morts et de blessés. L'express de Palerme à Messine a dû rebrousser chemin. Deux autres trains allant à Caltanisseta et Girgenti ont dû aussi retourner en arrière à cause des éboulements. Un tunnel situé près de Rometta sur la ligne de Messine à Palerme est bloqué. La gare de Rometta a été détruite.

A Caltanisseta, au centre de la Sicile, à Mineo, à Linguaglossa, sur le versant septentrional de l'Etna, à Noto, près de Syracuse, villes qui comptent à elles trois quelque 60.000 haitants, la plus grande partie des habitations sont écroulées ou menacent ruine. A Maletto, deux églises sont fortement lézardées, 52 maisons ont été ruinées ou lézardées. A Belpasso deux maisons se sont écroulées , d'autres sont lézardées. A San Giovanni de Giare, 10 maisons se seraient écroulées. On croit qu'il y a un mort et un blessé.

calabre Canitello

A Riposto, jolie station de bains de mer à l'entrée du détroit de Messine et qui compte 10.000 habitants, le toit d'une église s'est écroulé. D'autres églises et l'hôtel de ville menacent ruine. La mer avait envahi les habitations, les vagues avaient 10 mètres de hauteur. On craint qu'il y ait 4 morts et beaucoup de blessés.

A Palerme où la secousse a duré 32 secondes, les eaux ont balayé toutes les rues qui donnent sur la Marine. On ne parle pas cependant d'accident grave. Mais on redoute d'en apprendre bientôt quand on fera le bilan de la catastrophe.

Somme toute, il y a eu trois centres sismiques: un en Calabre, le second en Siicile et le troisième sur un point de la Méditerranée qui n'a pas encore été précisé. Phénomène curieux, depuis les tremblements de terre, les trois volcans, Vesuve, Etna et Stromboli ont subitement cessé toute activité.

On annonce de Rome que le Président du Conseil a prescrit, d'accord avec le ministre de la guerre et de la marine que le compagnies de sapeurs et un navire de guerre soient prêts à partir en cas de nécessité pour la Calabre. Le ministre des Postes a ordonné au vapeur Sirio d'aller de Naples à Messine pour rétablir les communications télégraphiques. Des stations de ravitaillement seront établies à Palmi et à Messine. Le Sirio portera à Messine des secours de la Croix-Rouge. Le ministre des travaux publics a pris des dispositions pour appeler à Catanzaro tout le personnel des bureaux du génie civile de la Calabre. Le ministre de la marine a ordonné aux sémaphores de la Sardaigne d'arrêter la division navale comosée des cuirassées Regina, Elena, Vittorio Emmanuelle et Napoli et de l'envoyer à Messine pour organiser les secours et rétablir les communications radiotélégraphiques. messine sauvetage

Rome, 28 décembre – 9 heures

On vient de recevoir de tristes nouvelles de Messine. La moitié de la ville est détruite. Tous ses magnifiques édifices de la Marine se sont écroulés sous la violence des vagues. Des milliers de personnes sont restées sous les décombres ou ont été emportées par les eaux. Des bâtiments  de fort tonnage ont été soulevés par la mer démontée et ont été jetés contre le palais municipal où ils se sont broyés. Le palais a beaucoup souffert.

On compte jusqu'à présent 300 maisons et palais écroulés. De nombreux personnages appartenant à l'aristocratie, au clergé et à la riche bourgeoisie ont péri avec leur famille sous les décombres. La tempête qui a éclaté après le tremblement de terre continue toujours. (...) Des incendies ont éclaté sur divers points. Les survivants se dirigent vers Catane où des paquebots ont commencé à transporter les blessés. Des gens sans aveu se livrent à des actes de pillage; des ordres très sévères ont été donnés pour le maintien de l'ordre.

Messine: plus de 50 000 morts !

La terre tremble dans le midi de la France




Commentaires

Poster un commentaire