CPA Scans

Collection de cartes postales anciennes numérisées en haute définition. Actualités d'époque. Histoires insolites.

25 janv. 09

Les actualités du 25 janvier 1909

Le naufrage du Republic

090125star

Quoiqu'on ait parlé un jour de la faillite de la science plus de 700 existence humaines viennent d'étre sauvées d'une mort certaine, grâce a la télégraphie sans fil qui constitue une des plus remarquables conquêtes scientifiques.

Abordé en pleine mer par un navire inconnu, le paquebot anglais Republic avait subi de telles avaries qu'il ne semblait pas possible de le maintenir longtemps a flot. La voie d'eau était si considérable qu'elle ne pouvait pas être étanchée ; le bâtiment devait sombrer, ce n'était qu'une question d'heures.

Le capitaine lança, par la télégraphie sans fil, installée dans la mature, une dépêche annonçant sa périlleuse situation et sollicitant de prompts secours. Cet appel pressant était envoyé aux agences de la compagnie à laquelle appartient ce paquebot, ''the White Star Line''; mais, par bonheur, elle fut recueillie aussi par des vapeurs qui se hâtèrent de se porter sur le point indiqué par le capitaine du Republic.

On sait qu'en désignant exactement la latitude et la longitude, c'est-à-dire deux lignes idéales qui se coupent à angle droit, on ville, on parlait du coin de deux rues. Les passagers et l'équipage doivent donc leur salut à ce fait qu'une dépêche envoyée par le télégraphe sans fil se répand dans toutes les directions et peut être saisie au passage.

On avait fait un grave reproche, à ce propos, à la télégraphie sans fil qui ne permet pas de s'adresser au seul correspondant avec qui on veut communiquer. Pendant le siège de Port-Arthur, les Russes se plaignirent en voyant divulguer leurs renseignements secrète ; on peut, d'ailleurs, parer à cet inconvénient en télégraphiant en langage de convention, comme on écrit des lettres chiffrées.

Mais quelle heureuse fortune qu'une indiscrétion ait été possible. C'est à elle que passagers et équipage du paquebot Republic doivent la vie sauve. Dans le cas actuel, le bienfait de la découverte scientifique a été incontestable.

Le Petit Parisien – 25 janvier 1909


EN BREF

Gala de l'opéra - La représentation de gala organisée hier soir, à l'Opéra, au bénéfice des survivants de la catastrophe de Messine, a obtenu le plus vif succès. Les artistes de la Scala de Milan, qui interprétaient la Vestale, ont recueilli de chaleureux applaudissements. En raison des dons nombreux qui ont été promis, le chiffre de la recette n'a pu être établi, hier soir, d'une façon précise. M Alexandre, le chef contrôleur, que nous avons pu joindre, vers onze heures, nous a déclaré qu'il s'élèverait à 100,000 francs environ. Le Petit Parisien – 25 janvier 1909

La Typhoïde à Toulon - L'épidémie de fièvre typhoïde qui sévit depuis plusieurs mois dans notre garnison redouble d'intensité. De nombreux cas ont été encore constatés au 111e de ligne. Les malades sont envoyés au fur et à mesure à l'hôpital de Saint-Mandrier, où ils sont isolés. Une dizaine de décès ont été signalés dans l'espace de quelques jours. Des soins particuliers sont prescrits, même pour les hommes valides. L'eau doit être filtrée dans toutes les casernes. Le Petit Parisien – 25 janvier 1909

090125cirque

Au Cirque d'Hiver La représentation cinématographique du Cirque d'Hiver a été troublée hier soir par les musiciens congédiés par l'administration. Pendant que la salle était plongée dans l'obscurité pour permettre l'exécution d'une scène cinématographique, une pluie de projectiles, fioles d'encre, œufs, s'abattit dans la direction de l'écran servant aux projections. Le pianiste fut blessé à la tête. La garde expulsa quelques manifestants et en conduisit onze au poste central du 11e arrondissement. Le Temps – 25 janvier 1909

Posté par Ichtos à 10:30 - A la une de la presse il y a 1 siècle - Permalien [#]
Tags : , , ,