CPA Scans

Collection de cartes postales anciennes numérisées en haute définition. Actualités d'époque. Histoires insolites.

26 févr. 09

Les actualités du 26 février 1909

uk Les suffragettes s'énervent

Soit galanterie de notre part, soit esprit de moquerie, nous ne prenons pas toujours au sérieux en France, les féministes et leurs démonstrations, d'ailleurs peu violentes de ce côté du détroit.

090226suffragette

En Angleterre, il n'en va pas de même ; on ne songe nullement à sourire des faits et gestes des "émancipatrices", surtout lorsqu'elles se permettent des infractions à la loi, comme cela leur arrive assez souvent.

Lors des quelques manifestations qui eurent lieu chez nous, au moment des dernières élections municipales, les champions de l'émancipation féminine se contentèrent d'envahir dès bureaux de vote et quelques urnes furent renversées. Il ne se passa rien de très grave en somme et l'esprit gaulois put se donner libre cours, sans remords, à l'endroit de ces intrépides.

Par contre, chez nos voisins d'outre-Manche, les choses prirent une tournure plus sérieuse et l'on se rappelle les troubles qui se sont produits à maintes reprises et récemment encore; les manifestantes féministes, les "suffragettes", comme on les a baptisées là-bas, 'se livrèrent à des actes de déprédation ou à des démonstrations qui, s'ils ne tournèrent pas au tragique , eurent du moins une gravité incontestable.

Aussi, à Londres, n'est-ce pas seulement à l'opinion que la répression de ces excès est confiée. Et le policeman "qui est sans pitié" a sévi avec autant de sévérité contre des sufragettes que contre les délinquants du sexe fort, lors de leurs dernières sorties, quand elles envahirent le Parlement brisèrent des carreaux de fenêtres ou s'attaquèrent même au premier ministre.

Deux des suffragettes qui avaient, mercredi, essayé de pénétrer dans le Parlement, ont été condamnées, hier, à deux mois de prison. D'autres ont été condamnées à des amendes. (...)

Aux Etats-Unis, les féministes ne sont pas moins remuantes et agissantes. Une dépêche reçue hier en fait foi. Plusieurs centaines de suffragettes ont tenté d'envahir le Capitole d'Albany. Cette manifestation avait pour objet d'attirer l'attention sur le projet de loi actuellement devant la législature, projet tendant à soumettre au vote populaire un amendement à la Constitution de l'État, omettant le mot "mâles" devant le mot "électeurs".

Le Petit Journal – 26 février 1909


EN BREF

Vague de froid à Montpellier — La nuit dernière, le thermomètre est descendu à 10 degrés au-dessous de zéro. L'étang de Thau est complètement glacé aux abords de Meze, de Bouzigues et Balaruc, et dans toute la partie qui va de Cette aux usines. La Croix – 26 février 1909

allemagne Terrible accident à Hambourg - Un terrible accident est arrivé, hier soir dans le port de Hambourg. Le paquebot Kaiserin Augusta Victoria de la compagnie hambourgeoise-américaine, qui était arrivé d'Amérique le 16 courant, devait repartir aujourd'hui même pour le Nouveau-Monde. Hier soir, un grand nombre de parents des hommes de 1'équipage étaient venus leur dire adieu. Le pont était noir de monde. A sept heures du soir, l'ordre fut donné à toutes les personnes n'appartenant pas a l'équipage ou n'étant pas occupées à bord d'avoir à quitter le vapeur. Malheureusement à cause d'une allège, la passerelle ne put être jetée que tardivement et une masse de gens, pressés de descendre, se précipitèrent à la fois, sans attendre quelle fût complètement fixée. Soudain, des cris affreux se firent entendre. La passerelle venait de glisser et de tomber dans l'eau avec une trentaine de personnes qui s'y trouvaient. Plusieurs d'entre elles se tuèrent en tombant et d'autres furent grièvement blessées. On ne connaît pas encore, le nombre des morts qui monte probablement à une douzaine. On a jusqu'ici repêché six cadavres. Le Petit Parisien - 26 février 1909

Un prévenu de quatre-vingt-sept ans ! - Un vieillard de quatre-vingt-sept ans, M. Cascau, comparaissait, hier, devant la dixième chambre du tribunal correctionnel de la Seine, présidée par M. Pacton, pour exercice illégal de la médecine. M. Cascau a inventé une pommade pour guérir diverses maladies et notamment le cancer. Il a, parait-il, opéré de merveilleuses guérisons, car il possède de nombreux diplômes de tous les pays d'Europe et d'ailleurs. Malgré les services qu'il prétend avoir rendus à l'humanité souffrante, il a été condamné à deux mois de prison avec sursis, 1.000 francs d'amende et 2.000 francs de dommages-intérêts envers le syndicat des médecins qui s'était porté partie civile à l'audience. Le Petit Parisien - 26 février 1909

Posté par Ichtos à 17:00 - A la une de la presse il y a 1 siècle - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


Commentaires

Poster un commentaire