CPA Scans

Collection de cartes postales anciennes numérisées en haute définition. Actualités d'époque. Histoires insolites.

01 mars 09

Les actualités du 1er mars 1909

0900301bagne

Albinet est gracié

Albinet, dit Leray, l'ancien forçat évadé, qui, le 8 janvier dernier, avait été condamné à mort par les jurés de Seine-et-Oise, va reprendre, prochainement, le chemin de la Guyane. Le Président de la République, prenant en considération le recours en grâce que tous les membres du jury avaient signé en sa faveur, a commué sa peine en celle des travaux forcés à perpétuité.

Jusqu'au dernier moment, Albinet avait voulu créer un doute sur sa véritable identité en soutenant qu'il s'appelait Leray. Ce n'est qu'après le verdict qu'il d abandonna ce système de défense et avoua aux gendarmes qui le reconduisaient à la maison d'arrêt de Versailles qu'il était bien Albinet et que l'on ne s'était pas trompe.

Il est à peine besoin de rappeler que c'est lui qui le 21 novembre 1907 sauta dans le fourgon-poste de l'express 16 venant de Toulouse, qu'il comptait dévaliser. En compagnie de Morin dit "Charlot" et de Saffroy, il attaqua le chef de train Taldir et l'homme d'équipe Féline, qui furent grièvement blessés et faillirent être tués.

Morin fut condamné aux travaux forcés a perpétuité. Roche s'en tira avec cinq années de réclusion, plus dix ans d'interdiction de séjour, et Saffroy avec deux années de prison. Albinet retrouvera son ami Morin dans le prochain départ de forçats jour l'Ile de Ré où un transport de l'Etat viendra les prendre pour les conduire au bagne.

Le Petit Parisien – 1er mars 1909

EN BREF

Une barque fantôme au large d'Oran - Le navire autrichien Austria, se rendant de Hambourg à Alger, a rencontré entre les Habibas et le cap Falcon, à deux milles de la terre, une embarcation à la dérive, contenant quatre cadavres et portant le nom de Condor. On croit que cette barque appartient au voilier italien qui aborda l'Australia dernièrement, et coula. Le Petit Parisien – 1er mars 1909

Posté par Ichtos à 21:17 - A la une de la presse il y a 1 siècle - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires

Poster un commentaire