CPA Scans

Collection de cartes postales anciennes numérisées en haute définition. Actualités d'époque. Histoires insolites.

11 mars 09

Les actualités du 11 mars 1909

090311veuve

La Veuve Soyeuse

Une atmosphère de succès règne à Parisiana, avec la Veuve soyeuse, la nouvelle opérette française en deux actes et six tableaux de MM. Eug. Joullot et Henry de Farcy. Sur une donnée originale qui se déroule durant le veuvage d'une sémillante veuve, qui n'est pas du tout veuve, les auteurs ont accumulé les situations les plus folles et les plus amusantes.

Deux heures de rire fou, entrecoupées de flonflons de musique pimpante comme sait en trouver le maestro Goublier, le tout se déroulant dans une luxueuse mise en scène réglée par MM. Roydel et Pomé, avec la collaboration de Landolff et des décorateurs Chambouleron et Mignard. L'apothéose des "Fleurs d'amour" est sensationnelle. Le duo de la Machine à écrire, le divertissement de la Gymnastique suédoise sont des trouvailles.

L'interprétation de la Veuve soyeuse a été distribuée avec soin: Dutard et Fernand Frey ont créé deux rôles de tout premier ordre. Mlle Mary Hett a composé une soubrette bretonne dans laquelle elle révèle toutes ses qualités de comédienne. Hélène Gondy est une "Veuve soyeuse" - qui détaille fort bien des couplets habilement troussés ; Mars Pearl est une demi-mondaine très vaporeuse, Lacerpète un pseudo-prince bien dans le mouvement.

Dans des rôles secondaires, citons également MM. Brunw et Carl Star ; Mlle Darciilly ; Mady Sollio, une exubérante espagnole, et enfin Mlles Marjac, Sarbel et Kottebrune, affriolantes demi-mondaines. N'oublions pas non plus M. Honoré et Mlles Bert-Angère et Damon, qui ont révélé, dans "la Balkanaise", d'expressives qualités de mime et de danse. Avec un ensemble aussi parfait, le veuvage de la Veuve Soyeuse fera courir Paris au joli Music-Hall si habilement dirigé par M P. Ruez.

Le Petit Parisien – 11 mars 1909

Le nouveau spectacle du Grand-Guignol

La_boh_me

EN BREF

L'agitation en Croatie - Une collision s'est produite cette nuit entre les membres du parti de La Grande-Serbie et ceux de la légion Startsevitch, créée pour combattre l'agitation du parti ci-dessus désigné. Les Grands-Serbes ont tiré trente coups de revolver. Deux personnes ont été blessées grièvement et trois légèrement. Trois des personnes qui ont fait usage de leurs armes ont été arrêtées. Un agent de police a été blessé a la tête. Le Petit Journal – 11 mars 1909

Les boutonniers de l'Oise en grêve - Depuis lundi soir, les ouvriers boutonnière de Méru se sont mis en grève. Les chômeurs sont en faction à la porte des usines, pour empêcher rentrée et la sortie des marchandises. Toutefois, aucun incident sérieux ne s'est produit. La grève, qui a été votée par 368 voix contre 2, s'étend peu à peu dans toute la région. Les grévistes réclament l'augmentation des salaires et surtout l'unification des tarifs. Les soupes communistes commencent à fonctionner dans la région. Le Petit Parisien – 11 mars 1909

Posté par Ichtos à 15:00 - A la une de la presse il y a 1 siècle - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


Commentaires

Poster un commentaire