CPA Scans

Collection de cartes postales anciennes numérisées en haute définition. Actualités d'époque. Histoires insolites.

16 mars 09

Les actualités du 16 mars 1909

Le centenaire du Raincy — Une trentaine de convives de tout âge banquetaient hier joyeusement dans une petite villa de l'avenue du Chemin de-Fer, au Raincy. La table était présidée par un solide vieillard, M. Claude Hemery,dont on fêtait le cent troisième anniversaire. M. Claude Hemery est né le 15 mars 1806, au hameau de Champeau, commune de Saint-Léger-de-Fourches, dans l'arrondissement de Semur (Cote-d'Or). Il entre donc aujourd'hui dans sa cent-quatrième année. Depuis 1891, il vit retiré, 9, avenue du Chemin-de-Fer, chez un de ses petits-neveux, M. Girard, entrepreneur de fumisterie. Le centenaire présidait fort gaiement le banquet d'hier, auquel il faisait honneur avec autant d'ent train que ses arrière-petits-fils, qui sont dans la force de l'âge. En levant un verre de ce vin de Bourgogne qui lui rappelle les coteaux où s'écoula sa prime jeunesse, il fredonnait quelque bonne vieille chanson en vogue au commencement de la Restauration. M. Claude Hemery perdit l'avant-bras droit alors qu'il travaillait aux forges de Commentry : avec une faiblesse de l'ouïe, c'est la seule infirmité dont il soit affligé. Le centenaire du Raincy fut père de onze enfants; il en a déjà conduit neuf à leur dernière demeure. Le temps – 16 mars 1909

uk Une nouvelle bataille d'Hastings - Mercredi prochain, une curieuse expérience de mobilisation sera faite à Londres. 14 000 automobiles seront réunies en trois groupes, à Victoria-Embarkment et dans les cours des casernes de Chelsea et Wellington.A 8 h. 30 du matin, elles quitteront la ville en trois colonnes et elles prendront la direction du port d'Hastings, sur la Manche, le point de la côte ou les Normands envahisseurs débarquèrent autrefois en Angleterre. Chaque automobile portera le nombre de soldats qu'elle pourra contenir. Arrivées à Hastings, les troupes occuperont leur poste de défense pour s'opposer à un débarquement présumé. La croix – 16 mars 1909

Graves incidents au Bureau central télégraphique à Paris – A 11 heures, ce matin, les télégraphistes venus pour relever l'équipe de 7 heures du matin se sont aperçus que leurs prédécesseurs avaient travaillé. Une bagarre s'est aussitôt produite ; les carreaux ont volé en éclats et plusieurs appareils ont été entièrement démolis. Des télégraphistes sont descendus dans les caves où des agents avaient été dissimulés ; des arrestations ont été aussitôt opérées ; des coups sont échangés ; 30 femmes télégraphistes s'évanouissent ; elles sont transportées à l'infirmerie. A midi moins le quart le préfet de police arrive ; M. Lépine ordonne aux agents d'occuper la cour ; les portes sont fermées et les journalistes ne peuvent pénétrer à l'intérieur de l'hôtel de la rue de Grenelle. La croix – 16 mars 1909

Posté par Ichtos à 15:30 - A la une de la presse il y a 1 siècle - Permalien [#]