CPA Scans

Collection de cartes postales anciennes numérisées en haute définition. Actualités d'époque. Histoires insolites.

18 mars 09

Les actualités du 18 mars 1909

090318poste

Chez les Postiers

La situation s'est considérablement aggravée de puis hier. Il semble même qu'elle soit devenue absolument inextricable. Le bureau central télégraphique ne fonctionne plus. Du reste, le moteur qui actionne les appareils a dû, par mesure de précaution, et afin de ne pas brûler les fils, être arrêté.Les sous-agents des postes ont décidé de se joindre au mouvement.

Les agents ambulants manquent au départ des trains dans une proportion importante et malgré les efforts des chefs une partie notable du courrier reste en souffrance sur les quais. L'administration a d'ailleurs demandé aux journaux de grouper les envois et de ne les diriger que sur le chef-lieu de chaque département.

À la Bourse des valeurs et à la Bourse de commerce, le désarroi est complet. Aucune dépêche n'arrive. Aucune dépêche n'est expédiée. Dans beaucoup de bureaux de poste parisiens, il n'y a plus qu'une petite fraction du personnel habituel. Du reste, à quoi bon? Les agents restés fidèles ne peuvent garantir ni la transmission des dépêches, ni celle des lettres.

Les communications téléphoniques elles-mêmes sont menacées. Déjà un bureau, celui de Saxe, qui assure le service de la plupart des départements ministériels, et notamment du sous-secrétariat d'Etat des postes, ne répond plus aux appels. Voilà le triste tableau que nous sommes contraints de faire aujourd'hui de la situation de Paris, qui est à peu près totalement privé de communications télégraphiques et postales avec le reste du monde.

Le Temps – 18 mars 1909


EN BREF

Siam Officier français tué à la frontière du Siam - Dans un engagement dans le sud de Battarubang avec une bande de pirates provenant du Siam, le lieutenant Thimonier a été tué et le sergent Baritel a été blessé légèrement. On ne signale aucune agitation en dehors de cet incident isolé de frontière. Né en 1876, engagé en 1894, sorti de Saint-Maixent en 1899, promu le 1er avril 1901, le lieutenant Louis-François Thimonier était un officier do grande valeur. Très amoureux de son métier, très énergique, il avait largement contribué à l'établissement de la carte et à la pacification de la région voisine du Siam, où il commandait un poste depuis plusieurs années. Il attendait le troisième galon pour épouser une jeune alsacienne de Sainte Marie aux Mines. Le Temps – 18 mars 1909

L'épidémie de Cherbourg — on attend Jeudi après-midi à Cherbourg la commission parlementaire d'hygiène qui va enquêter sur l'épidémie de fièvre typhoïde et la distribution des eaux de la ville dans les casernes. On a signalé hier matin un nouveau décès à l'hôpital maritime, celui du matelot Combe, de la 1ere flottille des torpilleurs de la Manche. La situation, a-t-on déclaré a la préfecture maritime, ne s'améliore pas ; à l'hôpital maritime on compte 152 malades de typhoïde. Une des victimes de l'épidémie, le sergent Sylvain Joly, s'est marié, deux heures avant de mourir, à une demoiselle Joret, sa fiancée. Le Temps – 18 mars 1909

Posté par Ichtos à 15:30 - A la une de la presse il y a 1 siècle - Permalien [#]