CPA Scans

Collection de cartes postales anciennes numérisées en haute définition. Actualités d'époque. Histoires insolites.

29 mars 09

Les actualités du 29 mars 1909

Les transports publics à Paris

090329metro

Métropolitain - Dans quelques jours, le chantier qui barrait la place de la Concorde aura complètement disparu et ce n'est pas sans satisfaction que les Parisiens verront ce coin de Paris, reprendre son aspect  habituel. L'excavation pratiquée pour les travaux de la ligne métropolitaine est, en effet, complètement recouverte et le pavage est en partie achevé. Il ne restera plus, pour rappeler le mauvais souvenir de ces encombrants travaux qu'un petit enclos près des chevaux de Marly. De même, les grandes palissades vertes qui dissimulent le terre-plein du Carrousel cèdent la place aux nouveaux jardins. L'installation du grand tapis vert qui occupera le centre, en face de la statue de Gambetta est terminée. Aux deux extrémités du terre-plein sont des jardins en demi-cercle où seront plantées des fleurs de la saison. Les parties centrales de ces terrains, jadis occupées par du sable, formeront de superbes massifs décoratifs. La place du Carrousel ne pourra qu'y gagner en charme. La Presse - 29 mars 1909

090329tramway

     

Tramway - Les badauds neverront plus passer dans Paris ce problématique omnibus de Panthéon-Place Courcelles, qui jadis émut la verve fantaisiste du pauvre Alphonse Allais. Le Conseil municipal a décidé que cette ligne légendaire serait remplacée par une autre d'un parcours micux défini : Odéon-Place Pereire. C'est une satisfaction accordée, à la curiosité publique, car on eût vainement cherché dans la nomenclature parisienne la place Courcelles. En revanche, rien ne sera changé au parcours serpentin de cet omnibus qui semblait obéir à l'axiome bien connu : "la Nature a horreur du vide." Cette bonne petite voiture ne pouvait en effet passer aux abords d'une rue déserte, lointaine, abandonnée, sans s'y engouffrer, pour la joie des voyageurs les moins pressés, qui avaient tout le temps de lire un roman de trois cents pages, avant d'arriver à destination. Le Figaro – 28 mars 1909

   

Posté par Ichtos à 15:30 - A la une de la presse il y a 1 siècle - Permalien [#]
Tags :