CPA Scans

Collection de cartes postales anciennes numérisées en haute définition. Actualités d'époque. Histoires insolites.

09 avr. 09

Les actualités du 9 avril 1909

090409ouvriers

Les confectionneurs de Clermont

Une grève vient d'éclater à l'usine de confections Conchon-Quinette, à Clermont-Ferrand, qui occupe plus de 500 ouvriers des deux sexes dans ses ateliers et procure du travail à domicile à 500 ménagères ou couturières clermontoises. Actuellement, 300 ouvriers, dont 200 hommes et 100 femmes, ont quitté les ateliers.

La cause de cette grève a été le renvoi d'un coupeur, M. Gilbert Cousson. Ce dernier n'était pas venu a l'usine lundi soir, parce qu'il avait dû rester auprès de sa femme qui venait d'accoucher. Lorsqu'il se présenta mardi matin à l'atelier, le contremaître lui reprocha de n'avoir pas avisé la direction de son absence de la veille, comme l'ordonnent les règlements. L'ouvrier s'excusa en arguant du cas de force majeure qui l'avait contraint à demeurer chez lui, mais le contremaître ne voulut rien entendre et le pria de passer à la caisse pour se faire régler.

Immédiatement 80 coupeurs sur 86 que compte l'atelier quittaient l'usine. Ils se réunirent à la Bourse du travail et nommèrent une délégation qui se rendit auprès de M. Conchon, auquel elle demanda la réintégration de l'ouvrier congédié. M. Conchon répondit qu'il ne reprendrait jamais M. Cousson et que les menaces de grève ne 1'effrayaient pas. Les coupeurs s'organisèrent alors une réunion générale du personnel a la Bourse du travail, et à la suite de cette assemblée deux cent vingt de leurs camarades se joignirent à eux.

Le préfet, sur la demande des ouvriers, est intervenu officieusement auprès de M. Conchon, mais celui-ci a déclaré qu'il considérait les grévistes comme ne faisant plus partie de son personnel puisqu'ils avaient d'eux-mêmes quitté le travail et qu'il ne pouvait que les prier de passer à sa caisse pour se faire régler. Il a ajouté qu'il avait l'intention de fermer son usine au moins pendant huit jours.

Le Temps – 9 avril 1909


EN BREF

 

russie 1500 pêcheurs russes perdus sur une banquise - Une grande banquise sur laquelle se trouvaient 1.500 pêcheurs russes, occupés à jeter leurs filets, s'est détachée de la côte et a été entraînée par les flots vers la haute mer. On a pu sauver 37 pêcheurs qui ont réussi à rejoindre quelques barques à proximité. Les autres ont disparu avec, une rapidité vertigineuse. On ignore ce qu'ils sont devenus. Deux bateaux à vapeur sont partis à leur recherche. Le Petit Journal – 9 avril 1909

Italie Révolte agraire en Italie - Hier, à Wallelonga, près de Monteleone en Calabre, un millier de paysans, dans le but de protester contre la façon dont les impôts avaient été établis, essayèrent de mettre le feu à la mairie de la localité. Quinze gendarmes s'opposèrent à ce mouvement. Comme la foule tirait sur eux à coups de fusil et de revolver, ils ripostèrent par une salve générale. Deux hommes et deux femmes furent tués et un grand nombre d'autres blessés. Le Petit Journal – 9 avril 1909

Posté par Ichtos à 15:30 - A la une de la presse il y a 1 siècle - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires

Poster un commentaire