CPA Scans

Collection de cartes postales anciennes numérisées en haute définition. Actualités d'époque. Histoires insolites.

14 avr. 09

Les actualités du 14 avril 1909

Turquie Graves évènements en Turquie

090414turcs

Des nouvelles d'une extrême gravité nous arrivent de Constantinople. Une émeute, militaire a éclaté.Hier matin, des soldats révoltés, sans officiers, mais marchant en bon ordre, se sont présentés devant le Parlement pour protester contre les tendances de certains députes, notamment contre celles des membres du comité Union et Progrès, auxquels on reproche de vouloir enfreindre les lois coraniques.

La populace en armes s'est jointe aux émeutiers. Le ministère présidé par Hilmi pacha, a donné sa démission. Kiamil pacha qui, vers le milieu du mois de février, fut renvoyé sur la demande du Parlement, sous prétexte qu'il ne suivait pas une politique assez libérale, reprend de nouveau les pouvoirs de grand vizir. On avait dit, au moment de son départ, qu'il avait l'intention de dissoudre le Parlement. Le fera-t'il maintenant?

Ahmed Riza, le président bien connu de la Chambre ottomane, est également démissionnaire. Un député ressemblant à un de ses collègues, jeune turc ardent été assassiné dans la soirée par les soldats. Il semble certain que le mouvement est nettement réactionnaire et que l'armée — jusqu'ici fidèle à la révolution du mois de juillet dernier — a changé de sentiments.

Une dépêche de Sofia dit que les nouvelles de Constantinople ont produit dans la capitale bulgare une impression-profonde. Dans les milieux politiques de Sofia, on parle déjà de mobiliser l'armée pour régler le différend avec la Turquie qui, on s'en souvient, est toujours l'objet de négociations diplomatiques. (...)

Le Matin – 14 avril 1909

La Turquie se déchire

EN BREF

Un amateur de panamas - A la suite de plusieurs plaintes de chapeliers du boulevard de Sébastopol, les inspecteurs du commissariat de M. Picot, ont arrêté en flagrant délit de vol d'un panama de grande valeur, Rodolphe Aguilar, 27 ans, originaire de la République Argentine. Très élégamment vêtu, portant beau, ce filou se faisait montrer des chapeaux valant 100 et 150 francs, puis profitait de l'inattention de l'employé pour en dissimuler un dans ses poches. C'est ainsi qu'il a été trouvé porteur de sept panamas qu'il venait de voler dans deux autres chapelleries. Ajoutons qu'Aguilar était sous le coup d'un arrêté d'expulsion. Le Petit Parisien – 14 avril 1909

Posté par Ichtos à 15:30 - A la une de la presse il y a 1 siècle - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires

Poster un commentaire