CPA Scans

Collection de cartes postales anciennes numérisées en haute définition. Actualités d'époque. Histoires insolites.

26 mai 09

Les actualités du 26 mai 1909

090526port-marseille

La grève des inscrits maritimes à Marseille

La grève est à peu près complète aujourd'hui dans le port de Marseille. Aucun courrier postal ne partira, les services maritimes commerciaux sont en grande partie paralysés et les équipages des remorqueurs viennent à leur tour d'adhérer au mouvement de grève des équipages des compagnies de navigation marseillaises.

Cette dernière décision, si elle devient effective, va avoir sa répercussion dans les compagnies de navigation étrangères qui ne sont point touchées par la grève, mais dont les opérations d'escale vont s'effectuer dans des conditions fort précaires, faute de remorquage pour les entrées et les sorties de navires.

La Compagnie des Messageries maritimes espérait pouvoir faire partir ce matin L'Oxus, courrier de Madagascar et de la Réunion, qui avait à bord une centaine de passagers, avec l'équipage indigène et le personnel du restaurant, mais, au dernier moment, une délégation du comité de la grève s'est rendue à bord et a fait débarquer tous les garçons de salles.

Dans ces conditions, L'Oxus a été immédiatement désarmé. La Compagnie des Messageries maritimes a d'ailleurs déposé aussi les rôles des équipages de La Charente, du service commercial de Londres ; de l'Orénoque, courrier de Syrie, et de l'Himalaya du service commercial de l'Indo-Chine, dont les équipages ont déserté le bord.

Le Petit Journal – 26 mai 1909

Nouveau_Cirque

EN BREF

Il se suicide en pleine classe - Clermont-Ferrand - 25 mai - Un drame s'est déroulé ce soir à trois heures et demie an lycée Biaise Pascal. En pleine classe de troisième, le jeune Armand Neny, quatorze ans et demi, fils du directeur de l'école laïque de Martres de Veyre, s'est suicidé en se tirant un coup de revolver dans la tempe droite. La cervelle a jailli et le malheureux enfant est tombé mort en présence de ses camarades terrifiés. Sur sa table on trouva ces mots écrits sur une feuille de composition : "Ave amici moriturus vos salutat ". Depuis deux ans déjà Armand Nony manifestait l'intention d'en finir avec la vie. Externe surveillé il rentrait tous les soirs par le train aux Martres de Veyres, important chef-lieu de canton situé à quinze kilomètres de Clermont-Ferrand. L'enfant, dit-on, était douloureusement impressionné par des chagrins de famille. Comme un de ses oncles maternels s'est suicidé il y a quelques années en se jetant dans l'Allier, tout dernièrement il disait à ses camarades : "J'en ai assez de l'existence, je ferai comme mon oncle." Avant-hier il annonça à son voisin de pupitre au lycée qu'il se suiciderait le lendemain à huit heures. Comme il ne mit pas sou projet à exécution, on le railla. Attendez, dit-il, ce sera pour demain à trois heures.A trois heures un quart il se faisait sauter la cervelle. Le Matin – 26 mai 1909

Turquie Les mystères du Bosphore - Le capitaine du paquebot anglais - Saint-Line a eu, l'autre jour, l'occasion d'entre-voir les terribles mystères que cachent les flots du Bosphore. Deux scaphandriers qu'il avait fait descendre dans la mer, remontèrent en déclarant qu'ils avaient trouvé au fond de nombreux squelettes humains. Ce spectacle affreux avait si violemment ému l'un d'eux qu'il en est mort quelques minutes après en avoir rendu compte. Son camarade, hanté par l'effroyable hécatombe, est devenu fou. Au moment où l'on en-ferma le pauvre homme dans une cabine, l'ancre d'un yacht voisin du paquebot Saint-Line, ramena du fond des eaux deux cadavres humains en putréfaction et en-chaînés l'un à l'autre. Le Petit Journal – 26 mai 1909

Posté par Ichtos à 15:30 - A la une de la presse il y a 1 siècle - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires

Poster un commentaire