CPA Scans

Collection de cartes postales anciennes numérisées en haute définition. Actualités d'époque. Histoires insolites.

30 mai 09

Les actualités du 30 mai 1909

XXXVe fête federale gymnastique angers 1909

Fête fédérale de gymnastique à Angers

Après Clermont-Ferrand et Troyes, c'est la jolie ville d'Angers qui a été choisie cette année pour être le théâtre de la 35e fête fédérale de l'Union des sociétés de gymnastique de France qui, comme on la sait, comprend plus de onze cents groupements auxquels se rattachent plus de trois cent mille membres. Nul cadre ne convenait mieux a cette manifestation de la jeunesse française que celle terre angevine, toute de charme et de séduction.

Dès hier, chaque train déversait de nombreuses sociétés qui, clairons et drapeaux en tête, faisaient leur entrée dans la ville. Gymnastes français et étrangers profitèrent des quelques heures de loisir pour visiter la coquette cité : beaux monuments, larges boulevards, jardins et riches musées. Le soir, le comité de permanence de l'Union se réunissait pour arrêter les dernières dispositions des fêtes et concours.

Le premier jour de fête s'est ouvert aujourd'hui sous un radieux soleil. Dès une heure de l'après-midi, un grand concours de tir — qui devait se prolonger jusqu'à cinq heures du soir — réunissait au stand de l'Etang presque toutes les sociétés de gymnastique.

A deux heures se tenait, au cirque-théâtre, le 72e congrès de l'Union des sociétés de gymnastique de France, auquel assistaient les délégués de toutes les sociétés adhérentes. M. Charles Cazalet présidait entouré des députés Dron, Lorimy, Coache (...). M. Cazalet, après quelques mots de bienvenue, a fait voter des adresses au président de la République ; au gouvernement, pour lui exprimer le vœu de voir activer le vote de la loi sur l'éducation physique et la préparation militaire ; enfin à M. Emile Loubet qui, pendant sa magistrature, tint à présider en personne toutes les fêtes fédérales.

L'assemblée a approuvé le rapport qui lui était présenté par le député Lorimy sur la situation financière extrêmement prospère et s'est entretenue des résultats considérables dus à la décision du général Picquart, accordant le choix du régiment aux titulaires du brevet d'aptitude militaire. L'Union a obtenu 1,776 brevets en 1908, et elle espère en avoir plus de 3,000 cette année,

Plusieurs délégués ont demandé quelles mesures l'Union compte prendre contre certaines sociétés dites de préparation qui sollicitent leur affiliation a l'Union et qui sont, en vérité, sous la dépendance des évêques. (...) Le danger est grand, s'est écrié à son tour M. Dron, député, qui a demandé à tous les délégués de faire dans chaque ville une enquête précise et d'en transmettre les résultats au comité de permanence, qui avisera aux mesures à prendre.

On a également parlé du projet de loi de la commission de l'armée sur l'éducation physique et la préparation militaire. Enfin, le congrès après avoir examiné une foule de questions s'est séparé en exprimant le voeu que la loi sur l'éducation physique et la préparation militaire de la jeunesse, rapportée par le docteur Lachaud, au nom de lu commission de l'armée, fût volée au plus lot.

Le soir, a huit heures un quart, une grande retraite aux flambeaux, à laquelle prenaient part les musiques militaires et civiles, a parcouru les principales rues de la ville, pour venir se disloquer à la mairie. A neuf heures et demie, le docteur Monprofit, maire d'Angers, entouré du conseil municipal et des autorités civiles et militaires, a reçu officiellement le président de l'Union des sociétés de gymnastique de France, le comité de permanence, les présidents des fédérations étrangères, les délégués accompagnant le drapeau fédéral de l'Union et des sociétés étrangères.

Dans un éloquent discours, M. Charles Cazalet a défini d'un mot le programme des gymnastes : "Respect des lois de la République, amour de la patrie, culte du drapeau tricolore." Après la remise du drapeau qui, à l'issue des fêtes, restera à la garde de la ville d'Angers jusqu'à l'année prochaine, les invités se sont rendus dans la salle des fêtes de l'hotel de ville, où un vin d'honneur leur était offert par la municipalité.

Le Matin – 30 mai 1909

Cinzano

EN BREF

allemagne Une femme de Bavière met au monde un cyclope - Francfort 29 mai. — Les journaux bavarois enregistrent la nouvelle de la naissance d'un Cyclope. Une femme de Deggendorf a donné le jour à un monstre qui, à l'instar des Cyclopes de la mythologie, n'avait qu'un œil placé juste au milieu du front L'enfant est mort peu après sa naissance ; son corps a été envoyé au musée d'anatomie de Munich. Le Matin – 30 mai 1909

Chasse au loup, place d'Italie - Un loup de petite taille, échappé vraisemblablement d'une ménagerie installée dans la banlieue, a été capturé, hier soir, place d'Italie, près de la mairie du XXe arrondissement. C'est un gros chien qui s'est emparé de la bête fauve que tout d'abord les passants avaient prise pour un inoffensif toutou. Le loup a été envoyé à la fourrière et enfermé dans une cage spéciale. Le Petit Journal – 30 mai 1909

Posté par Ichtos à 15:30 - A la une de la presse il y a 1 siècle - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires

Poster un commentaire