CPA Scans

Collection de cartes postales anciennes numérisées en haute définition. Actualités d'époque. Histoires insolites.

06 juin 09

Les actualités du 6 juin 1909

arsene_lupin_detective

Arsène Lupin à l'Athénée

Arsène Lupin vient de faire une rentrée triomphale au théâtre de l'Athénée, devant une salle bondée de jolies femmes et toute sonore de noms illustres. La recette a égalé celle des toutes premières représentations et une véritable ovation a été faite à M. André Brulé, plus jeune; plus grand-seigneur, plus mordant, plus désinvolte que jamais dans le' rôle étourdissant du duc de Charmerace.

Pièce adorable, qui fait rire, qui fait rêver, qui fait pleurer, pièce que grands et petits peuvent voir, et que, dans une entente vraiment cordiale, soulignaient hier, de leurs acclamations, l'élite des étrangers qu'attire la saison printanière à Paris. Arsène Lupin ! La comédie prestigieuse, si follement amusante, si poignante aussi des deux célèbres auteurs, MM. Francis de Croisset et Maurice Leblanc, fut hier, mieux jouée que jamais !

Mlle Barelly, ravissante, est une artiste exquise; M. Escoffier a retrouvé dans lerôle du fameux policier Guerchardt le succès qui l'accueillit dès le début; M. Lefaur est irrésistible de drôlerie dans le rôle du juge d'instruction. Mlle Maud Gautier est celle dont notre regretté maître Catulle Mondes disait : "Si les ailes n'existaient pas, elle les eût inventées".

Quant à M. André Brulé, c'est non seulement le jeune premier idéal qui personnifie ce à quoi rêvent les jeunes filles, mais c'est aussi, à maints instants de cette comédie parfaite, toute l'énergie, toute la fougue, toute la virilité du dangereux héros qu'il incarne. Que le public parisien se réjouisse : Arsène Lupin ne quittera plus l'affiche. Et voici, sur la scène du plus coquet de nos théâtres, sous la direction intelligente et artiste de M.Abel Deval, une des pièces les plus amusantes, les plus parisiennes, les plus spirituelles de l'année.

Le Figaro – 6 juin 1909

Nuit_de_l__l_gance

EN BREF

Une rue qui s'effondre - Une excavation de huit à dix mètres de tour sur quatorze mètres de profondeur s'est produite l'avant-dernière nuit, rue d'Amsterdam, en face de la rue de Hambourg. La rue a été barrée. Le tramway Enghien-Trinité qui effectuait son retour par cette voie, a jusqu'à nouvel ordre son point terminus place Clichy. Le Figaro – 6 juin 1909

Tempêtes et orages - Des orages violents ont éclaté hier sur un grand nombre de points de la France et la tempête a fait rage sur notre littoral et en mer. Dans la Beauce et en Sologne, les blés et les vignes ont été fort éprouvés. A Narbonne, les épreuves du concours hippique ont dû être ajournées, la piste ayant été transformée en lac de boue par une subite trombe d'eau. En mer, le vapeur français Ville-d'Orient, fuyant devant l'ouragan, s'est réfugié au Ferrol avec des avaries graves. Le Figaro – 6 juin 1909

Posté par Ichtos à 15:30 - A la une de la presse il y a 1 siècle - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires

Poster un commentaire