CPA Scans

Collection de cartes postales anciennes numérisées en haute définition. Actualités d'époque. Histoires insolites.

12 juin 09

Les actualités du 12 juin 1909

seisme du 11 juin 1909 salon de provence

La terre tremble dans la midi de la France

Une secousse de tremblement de terre, assez violente et qui a duré plusieurs secondes, s'est fait sentir hier soir dans le Midi et elle a causé sur tout le littoral méditerranéen une vive émotion ; dans plusieurs villes des paniques se sont produites.

A Toulon, une première secousse a eu lieu a 9 heures 16 ; elle a été suivie deux minutes plus tard d'un tremblement qui a causé quelques dégâts, notamment avenue Vauban. Les habitants du vieux quartier, surpris dans leur sommeil, sautèrent de leur lit en chemise et s'assemblèrent dans la rue.Le maire a pris immédiatement les dispositions nécessaires pour que les personnes qui le désireraient puissent trouver un abri dans des postes de secours.

A Marseiile, à la même heure, une secousse se produisait et durait quatre secondes. Les cafés de la ville furent immédiatement évacués, et le public vivement émotionné se porta sur les places. L'horloge du palais de la Bourse qui sonnait neuf heures un quart s'arrêta, ainsi que tes pendules de la ville.La secousse a été ressentie plus violemment dans les quartiers les plus élevés de la Plaine et Vauban, où les habitants. effrayés. sont sortis des maisons. On ne signale toutefois aucun accident.

A Montpellier, a la même heure, la terre trembla également. La plupart des habitants sortirent de leurs maison. et se groupèrent dans les rues, qui, toute la soirée, ont presenté une vive animation. A Aix-en-Provence, la secousse a été accompagnée d'un sourd grondement. Elle a duré dix secondes. Les lampes électriques des promenades et des cafés se sont éteintes.

Le village d'Eguille situé sur une hauteur à 10 kilomètres d'Aix, a beaucoup souffert. Plusieurs maisons se sont écroulées, le village est en partie détruit. A Nice, à Cannes et à Perpignan, les mêmes secousses se sont produites : les agitations ont duré quelques secondes et n'ont causé aucun accident.

A Avignon, la secousse a été très violente. A Cette, la secousse a été aussi très forte ; une femme a été renversée. On ne signale dans cette ville aucuns dégâts, mais dans beaucoup de maisons, les meubles ont été fortement secoués. Toutes les pendules ont été arrêtées. A Béziers, les mêmes incidents se sont produits.

Le Petit Parisien – 12 juin 1909

cent_ans web

Baux_de_Provence

EN BREF

Tamponnement en gare d'Argenteuil - Un train-de messageries de la compagnie du Nord a été tamponné à quelques mètres de la gare d'Argenteuil par une machine en manœuvre de la compagnie de l'Ouest, du fait de l'imprudence d'un ouvrier qui, chargé de repeindre le disque d'arrêt, en avait changé la position pour sa commodité personnelle. Le choc fut très violent ; les deux locomotives ont été sérieusement avariées et deux fourgons mis en miettes. Les mécaniciens Gaulard et Desportes ont été très gravement blessés ; le chauffeur Jubert. le chef d'équipe Dufeine et un garde-frein ont été légèrement contusionnés. Le Matin – 12 juin 1909

Deux enfants dévorés par les rats - Reims, 11 juin— A Noirlieu (Marne), dans la même maison les rats ont dévoré la figure d'un enfant nouveau-né et lui ont tranché la carotide, et un enfant de deux ans a été cruellement mordu. Des dispositions ont été prises par la municipalité pour détruire ces rongeurs crut infestent la commune. Le Matin – 12 juin 1909

Posté par Ichtos à 15:30 - A la une de la presse il y a 1 siècle - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


Commentaires

Poster un commentaire