CPA Scans

Collection de cartes postales anciennes numérisées en haute définition. Actualités d'époque. Histoires insolites.

23 juin 09

Les actualités du 23 juin 1909

fete feux artifice

Les fêtes de nuit du jardin de Paris

Pour commencer et clôturer la Grande Semaine tous les ans, le Jardin de Paris a coutume de donner deux grandes fêtes de nuit avec feux d'artifice. Celle de dimanche dernier, à l'occasion du Grand Steeple, comptera certainement parmi les solennités les plus brillantes de la saison.

Rarement il nous fut donné d'admirer, dans un cadre plus réjouissant et plus merveilleux, une foule aussi élégante et aussi choisie. Au moment du feu d'artifice le coup d'œil était véritablement féérique.

Il faut dire, d'ailleurs, pour expliquer une vogue qui non seulement ne faiblit pas, mais qui. croît chaque année, que M. Oller s'entend comme pas un à varier lcs attractions. C'est ainsi qu'actuellement on peut applaudir, au concert : miss Pencil, une charmante caricaturiste; la Clavelito dans ses danses espagnoles; miss Mabel Mavis, les soeurs Kaufman, les fameuses dancing girls; l'exquise divette Lucette de Verly, Mlles Camille de Changis et Eve de Clerc, dans le joli ballet pantomime de M. Wague, reglé par Mme Cernusko et accompagné de la pimpante musique de M. Chantrier.

Dans le cirque, voici Mlle Thérèse de Ternaon, écuyère gracieuse et hardie; les Jongleurs Max et Lora; Adas et Alex, acrobates; Henry Morton, le roi des évadés auquel aucuns liens, chaînes, camisoles de force ne résistent; puis le cinéma Eclipse qui, toujours à l'affût des actualités, donne, le soir même les grandes épreuves sportives, et reproduira le Grand Prix dimanche, de même que le prix des Drags demain vendredi.

Car, par une heureuse innovation, le Jardin de Paris donnera demain soir vendredi une soirée de gala fleurie à l'occasion de la journée des Drags. Cette soirée sera en quelque sorte le complément de la plus aristocratique et de la plus élégante réunion d'Auteuil, et certes nul cadre mieux que le bel établissement des Champs-Elysées ne saurait mieux mettre en valeur les somptueuses toilettes de nos exquises Parisiennes. Il y aura foule au Jardin de Paris, demain soir et dimanche à la féte du Grand Prix.

Le Gaulois – 24 juin 1909

fetes_de_Paris

EN BREF

Dix-huit ouvriers carbonises - Saint-Gall, 22 juin. Un terrible incendie vient de jeter la consternation dans le hameau de Flotz, près de wattivyl. Une vieille maison en bois, habitée par une quarantaine de personnes, a pris subitement feu vers deux heures du matin. En quelques instants elle a été la proie des flammes et les malheureux locataires, surpris dans leur sommeil, ont presque tous péri, asphyxiés par la fumée ou brûlés vifs. La plupart d'entre eux étaient Piémontais el employés à l'entreprise des chemins de fer en construction Toggen-bourg-lac de Constance. On a déjà retiré des décombres les cadavres de dix-huit personnes, âgées de quinze à trente ans. La plupart des morts sont des ouvriers célibataires. Quant aux blessés, ils sont au nombre de huit. Ils se sont ou grièvement brûlés ou luxés quelque membre en sautant par les fenêtres. Ils ont été transportés à l'hôpital. Il y a enfin quelques rescapés sans blessures. Le Petit Parisien – 23 juin 1909

Un drame étrange — M. et Mme Parisy, habitant le Pré-Saint-Gervais, étaient allés déjeuner chez leurs amis M. et Mme Balthazar, 38, rue de Magenta, à Pantin; En attendant le moment de se mettre à table Mme Parisy jouait avec l'enfant de ses hôtes un bébé de 3 ans et, en manière de plaisanterie, elle alla à la fenêtre et le balança au-dessus du vide. En voyant cela, pris d'un accès de fureur subite, M. Balthazar s'élança sur elle, lui arracha l'enfant et la prit à la gorge. Se sentant à demi-etranglée, elle sortit de sa poche un revolver et fit feu, à bout portant, sur M. Balthazar, qui tomba frappé d'une balle à la nuque. Elle a été mise à la disposition du commissaire de police de Pantin. La Croix – 23 juin 1909

Posté par Ichtos à 15:30 - A la une de la presse il y a 1 siècle - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires

Poster un commentaire