CPA Scans

Collection de cartes postales anciennes numérisées en haute définition. Actualités d'époque. Histoires insolites.

16 oct. 09

Les actualités du 16 octobre 1909

ambassade espagne 1909

L'exécution de Ferrer: toute l'Europe proteste

En Italie - Dans les principales villes de la péninsule, les manifestations, ont un caractère anticlérical très prononcé qui, dans certains endroits, va jusqu'aux actes de vandalisme, particulièrement contre les églises et les édifices religieux. La nuit dernière, à Pise, les manifestants mirent le feu à la porte de l'église Saint-Michel. La troupe survint et éteignit l'incendie. Des tentatives analogues furent faites à l'église Sainte-Cécile et à l'église Saint-Paul. Une porte fut brûlée. Des ornements sacrés et des tableaux de valeur auraient été détruits à Santa-Croce. Il a fallu plusieurs charges pour empêcher les manifestants d'approcher du palais archiépiscopal où ils voulaient mettre le feu. De même à Parme, la force publique a dû empêcher les manifestants de saccager le palais épiscopal.

A Rome - la nuit dernière, au Transtevère, après avoir arrosé de pétrole les portes de trois églises, on y a mis le feu. La troupe et les pompiers sent accourus heureusement à temps. Les dégâts sont peu importants. En somme, durant les deux journées de grève, les éléments les plus dangereux de la population italienne ont tenté de faire dégénérer en émeute anticléricale les manifestations projetées,et ont contribué à enlever en partie a cette protestation le caractère de sagesse qu'on aurait voulu lui donner. Certains chefs du mouvement, certains orateurs populaires, à Rome spécialement, ont cependant eu le courage de tâcher de réfréner les mauvais instincts. Ici la police opéra un millier d'arrestations, et cette épuration méthodique de la foule avant tout désordre grave empêcha les troubles de devenir sérieux. Néanmoins, il y a eu quelques tentatives d'incendie d'églises, quelques prêtres malmenés, mais peu de blessures sérieuses et pas de mort.

L'émeute à Milan - A Milan, les manifestations ont recommencé. Les carabiniers et la troupe ont dû charger les manifestants qui essayaient, avec des fagots, de brûler la porte d'une église. Dans les. quartiers excentriques, il y a eu plusieurs blessés, et quatre cents arrestations ont été opérées. Dans la soirée, quatre mille manifestants ont tenté de donner l'assaut à la prison de San-Fedele. Les sentinelles donnèrent l'alarme, et l'une d'elles tira même sur la foule. Quelques escadrons de cavalerie et un détachement d'infanterie accoururent à la hâte, chargeant les manifestants, qui accueillirent les troupes par une grêle de pierres. Des deux côtés, il y a plusieurs blessés. Finalement, après une lutte très vive, les manifestants furent refoulés. Il paraît que les prisonniers, en entendant de l'intérieur de leur prison les cris, de leurs camarades venus pour les délivrer, se sont mutinés.

En Belgique - Plusieurs conseils communaux de l'agglomération bruxelloise ont décidé de donner le nom de Ferrer à des rues de leurs communes. Dimanche, un grand meeting aura lieu à Bruxelles ; il sera suivi d'un cortège qui se rendra à la statue des comtes d'Egmont et de Horn, morts au XVIe siècle, victimes de l'inquisition espagnole. M. Furnémont, député socialiste, a écrit au président de la Chambre qu'il interpellerait le gouvernement sur l'attitude, qu'il compte prendre vis-à-vis du gouvernement espagnol. La Fédération coopérative socialiste, a décidé, le boycottage des produits espagnols et l'organisation d'un mouvement général en ce sens, en portant la question devant l'Alliance coopérative internationale. Plusieurs projets d'érection d'une statue dé Ferrer, ont été émis ici et une souscription sera ouverte dans ce but.

Violente Manifestation à Genève - A  la suite d un meeting qui a eu lieu ce soir à la salle Handwerck pour protester contre l'exécution de Ferrer, plusieurs milliers de personnes se formèrent en cortège et allèrent manifester devant le consulat d'Espagne à Genève. Mais en prévision de troubles probables, les autorités avaient organisé là un important service d'ordre, et les manifestants vinrent se heurter à des barrages d'agents et de gendarmes. Plusieurs collisions se produisirent entre la police et les manifestants, ceux-ci laissant pleuvoir sur les agents d'énormes pierres. Après plusieurs charges, les manifestants purent être refoulés sur la place Neuve et dans les rues basses ; mais un nouveau cortège, composé d'un millier de personnes environ, réussit à se reformer et alla manifester devant la Tribune de Genève. La on cassa de nombreuses vitres et on brisa plusieurs voitures. Un gendarme, qui avait reçu un coup de casse-tête sur le crâne, sortit son revolver et le déchargea à deux reprises différentes en l'air pour attirer inattention de ses collègues. Pendant toutes ces manifestations, il y eut de nombreux blessés, notamment un sous-brigadier de gendarmerie, un gendarme, un officier de gendarmerie, un agent et enfin un manifestant, qui a été si sérieusement atteint qu'il a dû être conduit à la polyclinique. Un instant, on a pu craindre pour la vie d'un, commissaire de police qui était entouré par cinq ou six cents manifestants, et les gendarmes eurent toutes les peines du monde à le dégager. Vers une heure du matin, les manifestants se trouvaient encore devant le consulat d'Espagne où ils poussaient des cris divers.

Le Matin – 16 octobre 1909

tigre


7000 grévistes tiennent un meeting

Un plongeur enchaîné se jette dans la Seine

Emeute gare Saint Lazare


Visite_Espana

La mission Charcot

Une crue submerge une partie de Toulon

Mutinerie à la colonie pénitentière

EN BREF

Hérault— Les méfaits de la foudre - Au cours de l'orage qui s'est abattu sur Montpellier et les environs, la foudre est tombée, a Caumont, sur une écurie appartenant à M. Henri Bousquet. Deux belles vaches et deux veaux, dont l'un pesait 200 kilos, ont été tués sur le coup. Mme Bousquet, née Marie Donat, a été horriblement brûlée sur la partie antérieure du corps. Elle était occupée à traire l'une des vaches qui est tombée sur elle. Philippe Donat et un enfant de 5 à 6 ans qui se trouvaient dans l'écurie, ont été projetés à terre avec une extrême violence; ils n'ont eu heureusement aucun mal. Un voisin occupé à soigner ses vaches a été également renversé. Par un effet bizarre, la foudre a traversé la grange, remplie de foin et située au-dessus de l'écurie, sans y mettre le feu. La Croix – 16 octobre 1909

L'exposition du mauvais goût -  A l'Italie revient l'initiative d'une idée des plus originales. Le 1er novembre doit s'ouvrir à Milan, une exposition, peu banale : l'Exposition du Mauvais Goût. Jusqu'ici on avait coutume de dissimuler le plus soigneusement possible ce déplorable sentiment, ou du moins quand on le laissait percer était-ce, la plupart du temps, tout à fait involontairement. Le Cercle artistique de Milan a estimé que cette manifestation serait des plus salutaires pour développer l'horreur du mouvais goût, chez nos contemporains, et raviver en eux l'amour de l'esthétique. Cette exposition sera, dit-on, des plus éclectiques. On y étalera de la mauvaise peinture, de la mauvaise musique, de la mauvaise littérature, etc...Des envois de Paris seraient déjà, sur le point d'être faits; assurent les organisateurs, pour la section française. On parle de dégarnir considérablement le Salon d'automne à cette intention. D'autre part le Conseil municipal semble ravi de cette propice occasion de se débarrasser des prétendues œuvres d'art du jardin de Longchamp, légués à la ville par M. Chauchard. On y exposerait également les plans des maisons à dix-huit étages que nos architectes officiels construiront en 1910 sur l'avenue de l'Opéra, et les chapeaux plus hauts encore que porteront la saison prochaine au théâtre nos plus sémillantes Parisiennes. On y trouverait encore : un portrait de M. Fallieres par Bonnat, une curieuse étude de l'anatomie de M. Pelletan par Rodin, un type de nos actuels autobus... et un exemplaire sur papier de luxe de ce sensationnel article. La Presse – 16 octobre 1909

Posté par Ichtos à 15:30 - A la une de la presse il y a 1 siècle - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires

Poster un commentaire