CPA Scans

Collection de cartes postales anciennes numérisées en haute définition. Actualités d'époque. Histoires insolites.

09 nov. 09

Les actualités du 9 novembre 1909

Manuel_II_of_Portugal

Sommet à Madrid – Le Roi du Portugal rend visite à son homologue espagnol

Madrid, 8 novembre. Le roi Manuel de Portugal est arrivé ce matin à 11 h. 15 à la gare du Nord. Le roi Alphonse, qui était en uniforme de colonel portugais, l'attendait, accompagné de M, Moret, président du Conseil, des ministres, des présidents des Chambres, du ministre de Portugal à Madrid, du personnel de la légation et du consulat portugais, de toutes les autorités militaires et ecclésiastiques.

A la descente du wagon, les deux souverains se sont donné une affectueuse accolade, pendant que la musique du service d'honneur jouait l'hymne portugais et que les batteries d'artillerie tiraient une salve de vingt et un coups de canon.

Après les présentations d'usage, le roi Manuel et le roi Alphonse sont montés dans un landau de gala, qui a ensuite gagné le Palais. Des mesures d'ordre très rigoureuses avaient été prises ; la gare du Nord et le Palais-Royal étaient entièrement isolés par un cordon de troupes. Sur tout le parcours des détachements de toutes armes faisaient la haie. Le public, très nombreux, salua respectueusement les souverains.

A son arrivée au Palais, le roi Manuel a été reçu sur le palier de l'escalier d'honneur par les reines. Victoria et Christine et toute la famille royale, entourées de hauts dignitaires du Palais. Les souverains et les membres de la famille, royale s'entretinrent très affectueusement pendant quelques instants, puis gagnèrent le balcon qui donne sur la place d'Armes. Ils y assistèrent au défilé des troupes qui avaient rendu les honneurs à la gare et formé la haie sur le parcours de la voiture royale.

Au banquet qui a eu lieu le soir, Alphonse XIII a dans son toast exprimé sa vénération, envers le roi défunt don Carlos et la reine Amélie. Il évoqua la communauté de l'histoire des deux nations sœurs, et il exprima la certitude qu'un avenir heureux succéderait aux amertumes du début du roi Manuel, dont il loua la fermeté : Nous commençâmes tous deux à régner jeunes dans de tristes circonstances, et nous aspirons à la prospérité de nos patries. Puis il a bu a là famille royale, à la noble nation portugaise et à la concorde intime des deux nations.

Le roi Manuel répondit en portugais ; il remercia le souverain espagnol et attesta la communauté d'intérêts et la cordialité des relations de l'Espagne et du Portugal et il but à la famille royale et à la chevaleresque Espagne. Les souverains se qualifièrent de frères. Les ministres des affaires étrangères et les ambassadeurs respectifs des deux nations; conférèrent longuement.

 Delcampe_logo Le Figaro – 9 novembre 1909

Espagne: les liberaux reprennent le pouvoir

Edouard VII à PAris

L'insurrection en Catalogne 

cadiz

4 éboulements font 15 victimes

Expedition contre les pirates en Indochine

La Mort de Caran d'Ache


EN BREF

Un théâtre madrilène détruit par l'incendie - Madrid, 8 novembre. — Un des théâtres les plus vastes de Madrid, celui de la Zarzûela, où l'on jouait des opérettes, n'est plus, à l'heure,où je télégraphie, qu'un monceau de ruines. Quelques passants constatèrent à six heures et demie, ce matin, que la fumée sortait de l'édifice et ils enfoncèrent les portes. L'intérieur du théâtre n'était qu'une immense fournaise. Le service d'incendie arriva bientôt sur les lieux et l'on réussit à localiser le feu, mais deux maisons voisines furent quelque peu endommagées. A midi, on était maître du feu. La femme du concierge du théâtre est morte des suites de ses brûlures en arrivant à l'hôpital. C'est la seule victime. Les pertes matérielles sont considérables, mais l'immeuble était assuré. On croit. que le feu a pris naissance dans l'atelier de peinture des décors. Le Matin – 9 novembre 1909

Une orgie au Parc des véhicules industriels - La nuit dernière, au parc fermé où sont abritées les automobiles, prenant part au concours de véhicules industriels qui, on le sait, dès l'épreuve quotidienne achevée, sont confiées à La surveillance de soldats du génie, plusieurs des sapeurs fracturèrent le buffet et s'emparèrent des vins fins et spiritueux. Abominablement ivres, ils eurent l'imprudente idée de mettre en marche les moteurs des camions, dont ils oublièrent de fermer les robinets à essence. Hier matin, un chauffeur voulant mettre en marche son véhicule fut brusquement renversé par le volant de direction et fut grièvement blessé à la poitrine. Après enquête préliminaire, la culpabilité de cinq soldats fut établie et ceux-ci avec leur sous-officier furent mis en cellule et placés en prévention de conseil de guerre pour vol et abandon de poste. Le Petit Journal - 9 novembre 1909

us-1908 Terrible explosion à New-York - neuf morts — nombreux blessés - New-York, 8 Novembre. Une explosion s'est produite aujourd'hui dans une fabrique de peignes de Brooklyn. Des étincelles parties d'un étage avaient enflammé des débris de celluloïd. Avant que les employés pussent se rendre compte de ce qui se passait, ils s'enfuirent éperdus pressentant le danger. L'explosion se produisit alors, brisant toutes les vitres des maisons voisines, faisant tomber tous les ustensiles accrochés dans ces maisons, jetant d'une fenêtre du second étage de la fabrique une femme environnée de flammes et qui ne survivra pas à ses blessures.Il y a une vingtaine de blessés parmi lesquels un des propriétaires. On a jusqu'ici retiré neuf cadavres dont celui de l'associé en second. Le Petit Journal - 9 novembre 1909

Tremblement de terre à Toulon - Toulon – 8 novembre - Deux secousses de tremblement de terre ont été ressenties cet après-midi, à trois heures et demie, à Toulon et dans les environs. Quelques immeubles de construction élevée ont été éprouvés dans leurs étages supérieurs, mais les dégâts sont peu importants. Ces secousses, bien que l'opinion en ait été exprimée, ne sont aucunement attribuables aux effets des explosions sous-marines de dynamite effectuées dans la darse en vue de la débarrasser d'une épave. Le Petit Journal - 9 novembre 1909

Posté par Ichtos à 15:30 - A la une de la presse il y a 1 siècle - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires

Poster un commentaire