CPA Scans

Collection de cartes postales anciennes numérisées en haute définition. Actualités d'époque. Histoires insolites.

14 déc. 09

Les actualités du 14 décembre 1909

Prix aero club angers

Aviation: Les challenges en cours

Voici la liste des épreuves d'aviation organisées par l'Aéro-Club de France qui sont actuellement en cours do compétition. Certaines ne peuvent se disputer que jusqu'au 31 décembre 1909; c'est par la liste de celles-ci que nous commencerons. Voici donc les épreuves que les aviateurs; peuvent encore disputer jusqu'au 31 décembre 1909 :

1 - Prix de la tenue, de l'air, — Le classement de cette épreuve est actuellement le suivant : 1, Paulhan, 653 kil. 767m. ; 2, Paul Tissandier, 315 kil. 410 m ; 3, Blériot, 191 kil. 200 m. 9,000 francs sont attribués à cette épreuve.

2 - Prix dit voyage, destiné au pilote français et aux constructeurs français de l'appareil, du moteur et de l'hélice, qui, avant le 1er janvier 1910, aura parcouru en France une distance supérieure a 41 kilom. 200 met. (distance parcourue par M. Louis Blériot, détenteur actuel). 8,500 francs sont attribués à cette épreuve.

3 - Coupe Michelin (20,000 francs), détenue actuellement par M. Henry Farman avec 231 kilomètres 212 mètres.

4 - Prix Henry Deutsch de la Meurthe (25,000 fr), pour la traversée de la Manche, attribué au pilote aviateur ou au pilote de dirigeable allant de France en Angleterre et ayant comme passager le commandant Renard,

5 – Prix Ruinart (12,500 fr), la traversée de la Manche,

6 - Prix du Colonel-Levé (1,000 francs), prix de lenteur attribué à l'appareil couvrant 1,000 mètres dans une durée supérieure à 1 minute 20 secondes,

7 - Prix Desché (un terrain de 5,000 mètres), à l'aviateur qui, après un parcours de 20 kilomètres , atterrira à Morsang-sur-Orge (Seine-et-Oise),

8 - Les Médailles d'or Triaca, à l'aviateur, au constructeur d'appareil, et au constructeur d'hélices ayant accompli la plus grande distance en 1909.

En outre de ces épreuves, qui ne peuvent se disputer que jusqu'au 31 décembre 1909,; les aviateurs peuvent encore disputer les épreuves suivantes :

Prix Colorado Mansfeld (1,000 francs), au débutant couvrant 5 kilomètres en circuit fermé.

Prix Buirette, au pilote-aviateur qui, partant do Bouy (camp dc Châlons), atterrira a Suippes; sans escale.

Prix Montefiore-Friant (2,500 francs), pour trois essais annoncés d'avance, à trois jours de distance sur 5 kilomètres entre 2 et 3 heures de l'après-midi.

Prix du Daily Mail (25,000 francs), pour les meilleurs vols à travers champs entre le 15 août 1909 et le 14 août 1910.

Coupe Archdeacon, pour la plus grande distance. La coupe sera définitivement attribuée l'aviateur qui l'aura détenue pendant deux années. Le détenteur actuel est le capitaine Ferber (de Rue) avec 6,500 mètres.

Coupe Henry Deutsch de la Meurthe. (60,000 francs) et coupe de 10,000 francs pour aéroplanes ou dirigeables pour un parcours fermé de 200 kilomètres par Saint-Germain, Senlis, Meaux, Melun et Saint-Germain.

Grand Prix Michelin (100,000 francs), Paris-Puy-de-Dôme.

Le Figaro – 14 décembre 1909


EN BREF

Un match entre un biplan et un train - Alger, 13 décembre. Les vingt mille personnes qui se pressaient a la fête aéronautique organisée à l'hippodrome de Joinville ont assisté à un impressionnant spectacle. Metrot, sur son biplan cellulaire, avait d'abord accompli quatre tours d'essai à une hauteur moyenne de vingt mètres, passant et repassant devant les tribunes, aux applaudissements frénétiques de la foule ; puis, s'enlevant rapidement, il avait atteint cent mètres, puis il était redescendu à cinq mètres du sol. Tout à coup, un panache de fumée sort de la tranchée de la Chiffa ; c'est un train de voyageurs, remorqué par deux puissantes locomotives, qui gravit la rampe. Metrot l'aperçoit. Élargissant alors son virage, pour donner ainsi au train le temps de sortir de la tranchée, Metrot pique sur le dernier wagon et il les dépasse tous successivement, aux applaudissements prolongés des voyageurs et des spectateurs absolument emballés. Le Petit Parisien – 14 décembre 1909

La reconstruction d'un théâtre toulousain - On reconstruit, en ce moment, le théâtre des Variétés, qu'un incendie détruisit complètement il y a quelques années. La nouvelle salle, qui contiendra plus de deux mille places, ouvrira ses portes, le ler septembre prochain, avec La Petite Caporale. On annonce déjà Chantecler, la nouvelle pièce de M. Rostand. La première représentation serait donnée le ler octobre, avec la troupe de la Porte-Saint-Martin. Les directeurs actuels du théâtre des Nouveautés, futurs directeurs du théâtre dés Variétés, où de nombreux ouvriers travaillent sons désemparer, ont signé ces jours derniers les traités leur assurant ce privilège. Le Gaulois – 14 décembre 1909

Posté par Ichtos à 15:30 - A la une de la presse il y a 1 siècle - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires

Poster un commentaire