CPA Scans

Collection de cartes postales anciennes numérisées en haute définition. Actualités d'époque. Histoires insolites.

04 janv. 10

Les actualités du 4 janvier 1910

100 francs 1908

Le nouveau billet de 100 francs

La Banque de France a commencé, hier, à mettre en circulation le nouveau billet de cent francs en couleurs. Cette opération s'est faite à la recette principale, à Paris, en même temps que dans les 128 succursales et les 69 bureaux auxiliaires de la Banque de France, en province. Elle n'a été précédée ou accompagnée d'aucune formalité. On s'est contenté, au fur et à mesure des besoins, de remettre, pour les paiements qui s'effectuaient aux guichets, une certaine quantité de billets neufs.

La proportion, qui n'est nullement déterminée, s'augmentait parfois sur sollicitation... Il faut bien être agréable aux collectionneurs ! Le conseil d'administration n'avait-il pas, d'ailleurs, à se faire pardonner de s'être montré inflexible et d'avoir résisté aux pressantes requêtes qui lui avaient été adressées de toutes parts avant l'émission.

On se rappelle que la Banque va mettre en circulation pour un milliard, deux cents millions de ces nouveaux billet de cent francs. Ce n'est que dans deux ans que le stock de 12 millions de feuilles sera épuisé. Le papier est, ainsi que nous l'avons dit, de la même nature et du même format que

celui du billet bleu. Le filigrane placé dans un cadre circulaire, en haut et au milieu du billet, représente deux têtes, celles de Cérès et de Mercure, à profils superposés, visibles par transparence en positif.

La garantie, pour ce qui est des vignettes et du dessin, réside dans le nombre des couleurs : bleu, jaune, rose, vert, tout l'arc-en-ciel ; la nature et le fini de la gravure, dont les tailles, les combinaisons sont disposées de telle manière qu'elles présentent, grâce a la perfection de l'exécution, des difficultés insurmontables d'imitation. La seule date qui figure 18-5-1908 est celle de l'autorisation donnée pour cette émission.

Le Petit Parisien 4 janvier 1910


EN BREF

Chasse au vampire dans un cimetière serbe - Budapest, 3 janvier— Le cimetière orthodoxe de la ville de Sujos a été le théâtre de scènes inouïes, provoquées par la superstition incroyable de la population serbe. Pendant la nuit, le cadavre d'une vieille femme morte récemment et nommée Gerga, fut déterré, frappé à coups de fourche et totalement dépecé. La vieille Gerga passait pour sorcière et la mutilation de son corps doit, selon la croyance serbe, empêcher la défunte de sortir de son tombeau pour revenir errer dans le pays sous la forme d'un vampire. Le Matin – 4 janvier 1910

Électrocuté - En nettoyant une batterie du disjoncteur, à la station électrique de la rue Récamier, l'ouvrier électricien, Alfred Soulas, âgé de vingt-six ans, a été électrocuté. Il a eu les deux jambes et le bras droit carbonisés. On l'a transporté à l'hôpital Laënnec où la triple amputation a été jugée nécessaire. Un commencement d'incendie s'était déclaré. Les pompiers sont arrivés, mais l'ingénieur s'est opposé à leur entrée dans l'usine, une perturbation dans les lignes — cause de l'accident — rendant dangereux le contact avec les parois et le matériel de l'usine. C'est le personnel, techniquement dirigé, qui a éteint l'incendie. Le figaro – 4 janvier 1910

Une famille nombreuse — M. Grasset, âgé de quarante-huit ans, bûcheron, domicilié à Givry-en-Argonne (Marne), travaillant actuellement dans la forêt d'Apremont, près de Saint-Mihiel, est le chef d'une famille vraiment intéressante. En effet, Mme Grasset, âgée de quarante ans, vient de mettre au monde deux enfants jumelles : en mai 1908, cette brave femme avait accouché de trois enfants, et aujourd'hui cette famille compte le chiffre respectable de vingt-trois enfants. Elle habite dans la forêt sous une hutte en terre. Le Temps – 4 janvier 1910

Posté par Ichtos à 15:30 - A la une de la presse il y a 1 siècle - Permalien [#]