CPA Scans

Collection de cartes postales anciennes numérisées en haute définition. Actualités d'époque. Histoires insolites.

20 mars 10

Les actualités du 20 mars 1910

février 1910 19 mars 1910   mars 1910   21 mars 1910 avril 1910

Willie Lewis est mis Knocked out par Billy Papke

Billy_Papke

Jamais un match de boxe anglaise n'emballa le public parisien comme celui qui, hier soir, au Cirque de Paris, mit aux prises, pour le championnat du monde des poids moyens, les deux Américains Billy Papke et Willie Lewis. Les boxeurs s'attaquèrent avec un acharnement remarquable. Le poing de Papke, brutal, violent, toucha Lewis à la première reprise. Celui-ci resta étendu sur le plancher durant huit secondes.

A la deuxième reprise, Willie joua son va tout. Il cogna comme un sourd, et Papke flotta, chercha le corps à corps, se protégea du mieux qu'il put. Une formidable ovation fut faite à Lewis. Mais épuisé, frappé durement, Willie ne put tenir plus avant, et à la troisième reprise deux coups du poing droit et un cross du poing gauche que Papke lui porta à la mâchoire l'étendirent à terre, d'où ses seconds l'enlevèrent après les dix secondes réglementaires.

Pendant que les partisans de Papke poussaient des cris de joie à la manière des Sioux, l'infortuné Lewis, revenu à lui, pleurait sa défaite. Ce match palpitant était organisé par la Société de préparation à la boxe anglaise (Wonderland français), qui dans l'après-midi avait fait peser les deux boxeurs dans le hall du Matin devant une nombreuse assistance.

A la même soirée, De Ponthieu tenta de ravir à Denis le titre de champion de France des poids plumes. Il ne put y parvenir, quoique plus frais à ; la dernière reprise, Denis ayant gardé le meilleur pendant 7 reprises sur 12. Ce match fut fort bien arbitré par M, Victor Breyer, arbitre officiel de la Fédération Française des Sociétés de Boxe, sous les règlements de laquelle le combat avait lieu.

Le Matin - 20 mars 1910


EN BREF

Espagne Une fillette portée vivante au cimetière - Gijon (Espagne), 19 Mars - Avant-hier, une fillette de dix ans, prise d'un accès d'épilepsie, donnait tous les signes de la mort apparente. Le médecin de la famille la crut morte et la fit transporter à la chapelle du cimetière. Pendant la nuit, l'enfant qui n'était qu'en syncope se réveilla dans les ténèbres. Hier matin, les parents et amis de la famille trouvèrent la pauvre petite encore vivante. Malheureusement, elle était dans un tel état de surexcitation nerveuse et d'épuisement qu'elle ne tarda pas à rendre le dernier soupir. Le père et la mère se jetèrent sur le médecin coupable de cette fatale erreur, et ils l'auraient étranglé si les assistants n'étaient intervenus. Le Petit Journal – 20 mars 1910

us-1908

Une folle se jette sous le roues de l'automobile du président - New-York, 19 Mars - Un incident s'est produit pendant que le président Taft se rendait de la gare à son hôtel. Une femme, nommée Jenny Maud, voulut se jeter sous les roues de l'automobile présidentielle. La foule l'écarta du véhicule, mais la femme prit sa course en avant, et arrivée à un tournant elle se coucha à terre pour se faire écraser par l'automobile du président.Le chauffeur de M. Taft arrêta à temps la voiture. Le Petit Journal – 20 mars 1910

Posté par Ichtos à 15:30 - A la une de la presse il y a 1 siècle - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires

Poster un commentaire