CPA Scans

Collection de cartes postales anciennes numérisées en haute définition. Actualités d'époque. Histoires insolites.

17 avr. 10

Les actualité du 17 avril 1910

mars 1910 16 avril 1910   avril 1910   186 avril 1910 mai 1910

Un ballon frappé par la foudre fait quatre morts en Allemagne

ballon foudroyé

allemagne Eschwege, 17 Avril - L'enveloppe du ballon Delitzels parti hier de Bitterfeld a été trouvée à Delitzch, près de Reichensachsen. Le ballon a été, pendant un orage, frappé par la foudre. Les quatre aéronautes qui le montaient sont morts et l'autopsie des corps pratiquée aujourd'hui a établi qu'ils avaient été tués par la foudre.

Les quatre personnes qui se trouvaient dans le ballon étaient : un négociant de Bitterfeld ; M. Leuchsenring, le pilote de la Société aéronautique, qui en était à sa 25e ascension, et deux habitants de Leipzig. Le ballon appartient à la Société de Bitterfeld.

L'ascension a eu lieu hier soir normalement et par un temps presque complètement calme. Le ballon avait parcouru l'itinéraire suivant Halle, Delitzich, Nieder-Eichstaedt, Kœlleda, Soemmerda, Eisenach où il était passé à minuit à une altitude de 440 mètres. C'est à ce moment qu'il semble avoir été entraîné par l'orage et poussé vers l'ouest, jusqu'au-dessus du village de Reichensachsen.

Le ballon a été précipité à terre avec une rapidité vertigineuse. En tout cas, la nacelle a heurté le sol avec une violence inouïe, car les cadavres présentent des blessures affreuses. Deux des corps ont été précipités hors de la nacelle, les deux autres sont restés dedans. La nacelle est très détériorée; l'enveloppe a été retrouvée en lambeaux. L'attitude dans laquelle ont été trouvés les cadavres montre que les aéronautes ont eu une mort affreuse ; leurs visages reflètent d'une façon frappante l'angoisse de la mort. Tous avaient les poings nerveusement fermés.

Un habitant de Reichensachsen fut éveillé dans la nuit vers une heure du matin par un grand fracas. Il crut que la foudre était tombée, mais ne remarquant plus rien, il se rendormit. Ce matin à six heures, en allant à ses étables, il trouva l'enveloppe du ballon dans les branches d'un cerisier et la nacelle brisée à terre.

Le Petit Journal – 18 avril 1910


EN BREF

uk Violent orage à Londres - Londres - 16 Avril - Un violent orage accompagné de tonnerre et de ténèbres s'est abattu sur Londres, les rues ont été couvertes d'une nappe d'eau. Les tramways ont dû interrompre leur circulation. Sur divers points des accidents de personnes se sont produits. La foudre est tombée sur plusieurs édifices et elle à allumé un incendie dans l'entrepôt du quartier de l'Est. De semblables orages sont signalés dans la province. A Malborough, la foudre a tué un berger. Le Petit Journal – 17 avril 1910

Ferme assaillie par des hussards — Au cours de l'avant-dernière nuit, M. Dollé, cultivateur à Senlis, surprit plusieurs hussards qui tentaient de pénétrer dans la cour de la ferme. M. Dollé, pour les effrayer, tira plusieurs coups de revolver en l'air ; l'un des hussards le menaça de son sabre ; après une courte lutte, M. Dollé put désarmer son adversaire. Il tira de nouveaux coups de revolver et les hussards battirent en retraite. Dans la cour de la ferme, on a trouvé un shako et un sabre. La gendarmerie et l'autorité militaire procèdent à une enquête. La population de Senlis est très émue de ce nouvel incident qui s'ajoute à une liste déjà longue d'agressions et de violences commises par des apaches de Paris incorporés au régiment de hussards en garnison à Senlis. Le Temps – 17 avril 1910

Accident d'automobile — L'entraineur Duke, qui est charge de l'écurie de courses de M. W. K. Vanderbilt, revenait l'autre nuit, en automobile, de Chantilly au haras de Saint-Louis, de Poissy. Son premier garçon Platt et la femme de ce dernier avaient pris place avec lui dans la voiture. Aux environs de Méry-sur-Oise, l'automobile entra en collision avec une voiture de maraîcher. Sauf quelques contusions reçues par les voyageurs, et qui parurent d'abord légères, l'accident semblait devoir se réduire à des dégâts matériels. Cependant, dès qu'elle fut arrivée a Poissy, Mme Platt se plaignit de violentes douleurs au ventre. Un médecin constata qu'elle avait dû recevoir un violent coup de brancard à l'abdomen. Mme Platt mourut peu après. Le Temps – 17 avril 1910

uk L'extradition d'un bagnard — Le tribunal de Bow street, à Londres, vient d'accorder au gouvernement français, qui la réclamait, l'extradition d'un nommé Adrien Demerian, alias Fortune Roger, qui se serait échappé de l'ile du Diable et qui fut arrêté à Londres le 30 mars. Le prisonnier a eu une défense pathétique devant les juges anglais. Il a déclaré qu'arrêté à l'age de dix-neuf ans pour un crime dont il n'était pas responsable, il avait terriblement souffert on Guyane. Il s'était échappé il y a cinq ans, s'était marié, avait des enfants, avait fait quelques économies et demandait à pouvoir partir pour l'Amérique centrale où il voulait terminer ses jours. Le tribunal a répondu que cette situation intéressante pouvait être prise en considération par les tribunaux français, mais qu'il ne pouvait refuser l'extradition. Adrien Demerian quitte en larmes l'audience. Le Temps – 17 avril 1910


Posté par Ichtos à 15:30 - A la une de la presse il y a 1 siècle - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires

Poster un commentaire