CPA Scans

Collection de cartes postales anciennes numérisées en haute définition. Actualités d'époque. Histoires insolites.

23 mai 10

Les actualités du 23 mai 1910

avril 1910 22 mai 1910   mai 1910   24 mai 1910 juin 1910

Jacques de Lesseps traverse la Manche en Aéroplane

Lesseps deuxième traversée de la manche

La journée d'hier ajoutera à l'histoire de l'aviation une nouvelle page glorieuse. Pour la seconde fois un homme-oiseau s'est envolé des côtes de France, pour franchir la Manche et aller se poser sur la terre anglaise. C'est encore à un Français, M. Jacques de Lesseps qu'est revenu l'honneur d'accomplir cet exploit. Parti du terrain des Baraques, près de Calais, vers les trois heures et demie du soir, M. de Lesseps a atterri à Kingstown près de Deal, ainsi qu'il l'avait indiqué, acclamé par une foule nombreuse et enthousiaste.

Il y a déjà un mois, M. Jacques de Lesseps s'était engagé pour disputer le prix de la Traversée de la Manche, fondé par MM. Ruinart père et fils. Le règlement de cette épreuve stipulant que les tentatives devaient être faîtes un samedi au un dimanche, l'aviateur avait d'abord choisi les dates des 14 et 15 mai pour ses tentatives. Mais le deuil général que causa en Angleterre la mort du roi Edouard VII le décida à remettre sa tentative à une semaine plus tard. M. de Lesseps avait espéré s'envoler hier dès le lever du jour, mais, alors qu'il se préparait au départ, un vent violent se mit à souffler et contraignit l'aviateur à retarder son essai, qu'il renvoya à l'après-midi. La nouvelle s'en était répandue à Calais et une foule considérable s'était massée depuis deux heures dans les prairies qui s'étendent et montent des Baraques à Sangatte, et d'où Blériot s'élança en juillet 1909 vers Douvres.

Le temps n'était toujours pas favorable, mais soudain, vers trois heures, le vent tomba. M. Jacques de Lesseps se rendit compte que les circonstances étaient propices; pas la moindre brise, mais sur la mer immobile une brume légère. Il décida aussitôt de partir et donna l'ordre qu'on sortît son appareil. Le contre-torpilleur Escopette et le remorqueur du port le Calaisien, furent avertis et se dirigèrent vers les postes qui leur étaient assignés. L'aviateur, alerte et souriant, prit alors place à bord de son monoplan, après avoir embrassé quelques parents et serré la main de quelques amis. Il était 3 h. 35 quand l'aviateur s'éleva. Il plana au-dessus des falaises pendant quelques minutes à 3 h. 40 exactement, heure chronométrée par A. Fournier, commissaire délégué de l'Aéro-Club de France, M. Jacques de Lesseps coupait la ligne des dunes et s'élançait vers la haute mer.

Quarante-cinq minutes après avoir quitté la côte française, M, Jacques de Lesseps prenait terre à son gré sur le sol anglais, à Kingstown, à quelques kilomètres de Douvres.On fit fête à l'aviateur, qui fut reçu par M. Perrin secrétaire de l'Aéro-Club de Grande-Bretagne et après quelques instants de repos M. de Lesseps voulut rentrer immédiatement en France par la voie des airs, mais on le fit revenir sur ses intentions. L'aviateur se rendit à ces raisons et télégraphia à ses mécaniciens de venir en toute hâte le rejoindre afin de vérifier son appareil. Si le temps le lui permet, M. de Lesseps effectuera à nouveau aujourd'hui, mais cette fois de Douvres à Calais, la traversée du détroit.En prévision de cette nouvelle tentative, le contre-torpilleur Escopette est resté à Douvres afin de pouvoir escorter l'aviateur à son retour.

Le Temps – 23 mai 1910


EN BREF

uk Graves bagarres en Irlande - Londres, 22 mai - Des troubles graves ont éclaté aujourd'hui à Cork, en Irlande, où M. Redmond, leader du parti irlandais, et M. O'Brien, chef des nationalistes indépendants, avaient l'un et l'autre organise un meeting. La matinée ne fut marquée par aucun incident notable. Dans l'après-midi, au contraire, une bataille en règle à coups de cannes et de matraque eut lieu entre les partisans des deux adversaires. Une quinzaine de personnes grièvement blessées durent être transportées dans les hôpitaux. En dépit du service d'ordre organisé par la police, les rencontres continuèrent durant toute la journée et un député. M. Shuhan, surpris par un groupe de manifestants, fut violemment frappé à coups de bâton et dut de n'être pas assommé à l'armée des agents. Le Petit Parisien – 23 mai 1910

autriche-hongrie En Autriche - Maisons emportées par les eaux - Seize morts - Gratz, 22 Mai. Des pluies torrentielles se sont abattues sur la vallée de la Raal (Styrie Orientale), Plusieurs baraques d'ouvriers ont été emportées par les eaux. Il y a en tout 16 morts ; 7 personnes ont disparu. Les dégâts causés par l'inondation aux installations électriques sont très grands ; toutes les machines ont été emportées. Le Petit Journal – 23 mai 1910

Italie Mariage original - Rome 22 Mai - Le doyen du Sénat italien, M. Gasparo Finali, ancien président de la Cour des Comptes, âgé de 94 ans, vient de se marier avec une dame de 84 ans. Deux cents sénateurs ont assisté à la cérémonie. Les témoins furent l'ancien ambassadeur, sénateur Greppi, âgé de 93 ans, et l'ancien ministre de la Justice, sénateur Faiani, âgée de 89 ans. Le roi et la reine ont envoyé des cadeaux et des fleurs aux nouveaux époux ! Le Petit Journal – 23 mai 1910


Posté par Ichtos à 15:30 - A la une de la presse il y a 1 siècle - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires

Poster un commentaire