CPA Scans

Collection de cartes postales anciennes numérisées en haute définition. Actualités d'époque. Histoires insolites.

08 juin 10

Les actualités du 8 juin 1910

mai 1910 7 juin 1910   juin 1910   9 juin 1910 juillet 1910

Un puissant tremblement de terre ébranle la région de Naples

recherche decombres messine

Naples, 7 Juin - La population de Naples a été réveillée, ce matin, à trois heures trois minutes, par une secousse sismique assez forte et ondulatoire qui a duré quelques secondes. Les habitants de tous les points de la ville, ont quitté leurs maisons, et dans les hauts quartiers, particulièrement, ce fut un moment de véritable panique. Le phénomène a été ressenti à Benevento, Cosenza, Castellamare di Stabbia, ainsi qu'à Catanzaro. A Foggia, à trois heures cinq, la secousse de tremblement de terre, très forte, a été précédée d'un bourdonnement qui a duré 19 secondes. L'effroi a été général.

A Avellino, la secousse ressentie a jeté également la panique, mais il n'y a pas eu de dégâts. Un vieillard malade est mort d'émotion. Par contre, à Calitri, beaucoup de maisons se sont écroulées. Il y a de nombreuses victimes ensevelies et le préfet a envoyé une cinquantaine d'hommes de troupe pour travailler au déblaiement et assurer l'ordre. On a déjà retiré vingt morts des décombres. Le quartier de Castello a été détruit. La population campe en plein air. La cathédrale de Bovino est, dit-on, lézardée.

A San-André-Conza, quelques maisons se sont écroulées, mais il n'y a aucune victime. Dans la commune de Vallata, de nombreuses maisons sont endommagées, plusieurs se sont écroulées ; il y a un mort et plusieurs blessés. Dans la commune de Sansizio, de nombreuses maisons sont très endommagées. L'église est en danger. A Lioni, il y a également des dégâts mais moins importants. Dans la commune de San-Fele (arrondissement de Melfi) plusieurs maisons se sont écroulées. Il y aurait des victimes, mais on ignore leur nombre; le sous-préfet de Melfi s'est rendu sur les lieux.

La secousse de tremblement de terre a été ressentie également à Portici et dans toute la région du Vésuve. La panique a été vive mais il n'y a pas de victimes, ni de dégâts sérieux. La secousse de tremblement de terre a causé des dommages aux maisons et aux églises de Castelbaronia. Une femme a été grièvement blessée. Six autres personnes ont été légèrement contusionnées.

Le préfet d'Avellino a communiqué à 5 h. 55 du matin, au président du conseil, les premières nouvelles parvenues de Calitri et successivement des autres communes. Il demande des secours en argent et déclare qu'il pourvoiera lui-même aux autres besoins. M. Luzzatti a envoyé 50.000 lire. Au ministère de l'Intérieur où siège en permanence le sous-secrétaire d'Etat on déclare que les nouvelles parvenues jusqu'à maintenant disent que le tremblement de terre avec dommages graves se serait limité à quelques communes de la province d'Avellino.

Le train royal est parti à deux heures, cet après-midi, pour Naples ; il se rend également dans la province d'Avellino. Les souverains sont accompagnés par M. Sacchi, ministre des Travaux publics, et par le chirurgien Bastianello. Les souverains, que M. Luzzatti a salués à la gare, ont été l'objet d'une chaleureuse manifestation de sympathie de la part de la foule présente.

Le Petit Journal – 8 juin 1910


EN BREF

Insurrection au Mexique - New-York, 7 juin - Des dépêches de Vera-Cruz signalent qu'une insurrection sérieuse vient d'éclater dans le Yucatan : 50.000 indigènes ont attaqué et pillé la ville de Valladolid, tuant tous les employés supérieurs du gouvernement et le préfet de police. S'étant saisis ensuite d'armes à feu, les insurgés ont épouvanté les habitants dont beaucoup se sont enfuis. Toutes les communications par chemin de fer ou par télégraphe avec la région révoltée sont interrompues ; tous les télégraphistes ont été tués, le chemin de fer est détruit sur une distance de vingt milles. Les insurgés ont attaqué trois autres villes, mais n'ont pas molesté les familles des habitants, sauf celles des fonctionnaires. On ne connaît pas encore les pertes subies ni les dégâts matériels occasionnés par l'émeute. Le Petit Journal – 8 juin 1910

Un grave accident d'automobile à la course du prince Henri - Oberenzen, 7 juin - Ce matin, vers dix heures, au moment du passage des automobiles prenant part à la course du prince Henri, un pneu de la voiture 57, pilotée par le propriétaire, M. Franz Heine, de Hanovre, a sauté vis-à-vis de la grande tribune de l'Auto-Club. Le conducteur n'a plus été maître de sa machine, qui s'est jetée contre un arbre avec une vitesse vertigineuse et a été complètement brisée. Deux des personnes qui occupaient l'automobile ont été tuées, la troisième est grièvement blessée. Un spectateur a été aussi blessé grièvement par les débris de l'automobile projetés de différents côtés. La course a été provisoirement suspendue. Le Petit Journal – 8 juin 1910


Posté par Ichtos à 15:30 - A la une de la presse il y a 1 siècle - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires

  • Blog très précieux, ravi d'être tomber dessus. Merci de sauvegarder ses cartes pour nous.

    Posté par Held, 09 juin 10 à 20:05

Poster un commentaire