CPA Scans

Collection de cartes postales anciennes numérisées en haute définition. Actualités d'époque. Histoires insolites.

21 août 10

Les actualités du 21 août 1910

juillet 1910 20 août 1910   août 1910   22 août 1910 septembre 1910

Un aviateur italien chute de 100 mètres

Avion accidenté dans la campagne

Catastrophe-aerienne

Civitta-Vecchia, 20 août. — Ce-matin, à 7 h. 30, un aéroplane venant de Centocelle est apparu dans le ciel à une hauteur de 500 mètres. L'appareil filait avec aisance, et après avoir volé au-dessus de la mer, salué par les cloches et les sirènes des navires qui se trouvaient dans le port, l'appareil prenait le chemin du retour. Peu après la nouvelle est arrivée qu'entre Magliana et Monte-Mario, l'aéroplane, qui était piloté par le lieutenant Pasqua Vivaldi, était tombé et que l'aviateur était tué.

Vers huit heures et demie le gardien d'une ferme se trouvait assis devant sa maison, située à 40 kilomètres environ de la gare de Magliana, sur la ligne de Civita-Vecchia à Rome, lorsque sur le ciel pur, il vit un point blanc qui approchait rapidement. Environ une demi-heure avant était passé en aéroplane le lieutenant Savoia dont le paysan avait admiré le vol; aussi reconnu-il aussitôt dans le ciel la machine volante. il vit que l'aéroplane descendait, et jusqu'à une centaine de mètres de terre il entendit le bruit de l'hélice et celui du moteur.

Tout à coup le bruit cessa, et l'aéroplane baissa, un peu. Le gardien voyait l'aviateur effaré manœuvrer des leviers, et presque aussitôt le moteur reprit sa marche. Mais cela ne dura qu'un instant. Le moteur se tut à nouveau, et l'appareil, d'abord ondoyant et indécis, pencha en avant et s'affaissa lourdement du ciel. Le témoin de cette catastrophe accourut sur le point où il avait vu tomber le grand oiseau aérien et trouva un indescriptible enchevêtrement de fils et de bois. Et là, sous un confus amoncellement de débris, gisait un homme au visage ensanglanté.

Petit à petit on déblaya les matériaux, et la nouvelle victime de l'orgueilleuse conquête humaine fut sortie de son glorieux lit de mort Une main se posa sur le cœur de ce brave ; il ne battait plus. Le corps de l'infortuné fut mis dans un drap et transporté dans une automobile à l'hôpital militaire de Celio, où une chambre ardente avait été préparée, et où les derniers honneurs furent rendus au malheureux officier. On ne peut encore rien dire sur les causes ses de la catastrophe. Il parait cependant qu'un brusque coup de vent a étourdi l'aviateur, peu habitué aux longs voyages, et qui ne pensa pas à descendre en vol plané : de ce fait, il fut précipité sur le sol.

Le Matin – 21 août 1910


EN BREF

Un dirigeable fantôme plane sur la mer d'Irlande - Londres, 20 août — Les journaux du soir disent qu'un nouveau et mystérieux dirigeable plane sur l'Angleterre. Les habitants de Clontarf l'auraient vu la nuit dernière évoluer au-dessus de la baie de Dublin. Il fila ensuite dans la direction de Dublin, mais arrivé près de Bull-Wall, il exécuta un grand virage et disparut vers le large. Le Matin – 21 août 1910

Son unique lopin de terre était une mine d'or - Londres, 20 août — Un sans-travail de Lewisham a appris hier seulement qu'il était depuis longtemps déjà le propriétaire d'une mine d'or située dans l'Afrique du sud. Le malheureux vieillard avait hérité peu après la guerre du Transvaal d'un lopin de terre que, par suite de son extrême dénuement, il n'avait pu faire fructifier. C'est seulement hier qu'il a su que des prospecteurs avaient découvert que sa bande de terre contenait un filon d'or des plus importants. Le Matin – 21 août 1910


Posté par Ichtos à 15:30 - A la une de la presse il y a 1 siècle - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires

Poster un commentaire