CPA Scans

Collection de cartes postales anciennes numérisées en haute définition. Actualités d'époque. Histoires insolites.

30 août 10

Les actualités du 30 août 1910

juillet 1910 29 août 1910   août 1910   31 août 1910 septembre 1910

Le Monténégro accède à l'indépendance

Nicolas du Monténegro

Voici le prince Nicolas enfin roi. Le réduit escarpé où les montagnards de la Tchernagore se groupaient autour de leur vladika pour arroser les Turcs est érigé en royaume. C'est moins un Etat qu'une forteresse naturelle qui, depuis le traité de Berlin-seulement, descend jusqu'à la mer et qui possède quelques routes depuis fort peu de temps. On ne peut donc point dire que la solennelle transformation célébrée hier à Cettigné s'imposait. Elle est due tout d'abord au désir ardent du prince Nicolas de ceindre une couronne lui aussi, aux illustres alliances de ses filles avec les illustres maison souveraines d'Europe, a la récente érection de la Bulgarie en Etat indépendant, et aussi peut-être aux encouragements de l'Autriche-Hongrie, préoccupée de semer des germes de discorde entre les deux Etats serbes.

L'occasion est le cinquantenaire de l'avènement du prince Nicolas. Que d'événements pendant ces cinquante ans a vu se dérouler l'héritier des princes-évêques du petit peuple dont la situation internationale est restée indécise jusqu'en 1878 A force de courage et de ténacité, il a conquis son indépendance effective et juridique. Il a assisté à l'affranchissement successif des Roumains, des Serbes et des Bulgares. Acteur et témoin dans le drame balkanique, il doit être justement fier des résultats obtenus. Si la suprême dignité souveraine dépendait des services rendus, nul ne la mériterait mieux que lui.

Hier, à cinq heures et demie, le son des cloches et les salves de coups de canon ont annonce à Cettigné le commencement des fêtes. A six heures et demie, la Skoupchtina, réunie en séance secrète, a voté d'acclamation une Adresse demandant au prince de prendre le titre de roi, Le président de l'Assemblée s'est aussitôt-rendu au palais et a remis le document au prince, qui l'a signé, puis le prince héritier s'avançant au balcon a proclamé la nouvelle à l'armé et au peuple. '' Le Monténégro est devenu un royaume et votre prince un roi.''

Cette proclamation fut accueillie par de grands cris de Zivio ! et d'enthousiasme de la foule redoubla lorsque le nouveau roi, portant le costume national, parut sur le balcon, accompagné de la reine et de tous les personnages royaux, pour répondre aux salutations de la multitude, puis lorsqu'il fit avancer ses petits-enfants, et les présenta au peuple. Une députation de la Skoupchtina félicita alors le roi au nom de la nation monténégrine, et immédiatement après des copies de la proclamation du nouveau royaume furent distribuées.

Toute la journée Cettigné fut en fête. A dix heures du matin avait eu lieu l'inauguration du nouveau palais du gouvernement, puis la pose de la première pierre d'un hôpital d'enfants et d'une clinique chirurgicale. A deux heures l'arrivée du prince héritier de Serbie, qui fut reçu au palais avec tous les honneurs par le prince et la princesse et par le roi d'Italie fut une nouvelle occasion de démonstrations enthousiastes en l'honneur de la famille princière. Dans l'après-midi et jusqu'à une heure avancée de la nuit, on dansa et on chanta dans les rues toutes pavoisées et illuminées à partir de neuf heures. A dix heures, une retraite aux nambeaux marqua la fin des réjouissances populaires officielles.

Une dépêche de Saint-Pétersbourg annonce que le tsar a nommé feld-maréchal dans l'armée russe le roi Nicolas de Monténégro, général de brigade, le prince héritier Danito et lieutenant-colonel le prince Mirko.

Journal des débats politiques et littéraires – 30 août 1910


EN BREF

L'annexion de la Corée - L'annexion de la Corée a été promulguée hier à Tokio. La nouvelle colonie prendra le nom de Che-Sin. Le texte du traité d'annexion de la Corée, publié à Washington, est accompagné de la déclaration du gouvernement japonais relative aux douanes coréennes et qui précise une période de dix ans pour la continuation du tarif actuel. Masampho est remplacé par Shimjiju comme port libre. L'article premier du traité déclare que l'empereur de Corée fait la cession complète et permanente en faveur de l'empereur du Japon, de tous ses droits de souveraineté sur toute la Corée. Le temps – 30 août 1910

La femme a la tête de mort — Dans la Revue médicale hebdomadaire de Munich, le professeur docteur Hollaendor signale un curieux cas d'hypotrophie partielle qu'il lui a été donné d'observer et qu'il appelle la "femme à la tête de mort". Il s'agit d'une jeune fille âgée de vingt-cinq ans, dont le haut du corps présentait une émaciation extrême au point que le tissu adipeux avait complètement disparu par résorption en ne laissant, comme on dit, que la peau et les os. Chose remarquable, le bas au corps avait conservé ses formes pleines et juvéniles, et le contraste était si frappant qu'on croyait se trouver en présence d'un modèle anatomique donnant à la fois deux aspects complètement différents ou rappelant ces vieilles peintures symboliques qui montrent sur un seul sujet à la fois la jeunesse et la vieillesse, la vie et la mort. La tête de la patiente était celle d'un véritable squelette. La jeune fille ne révélait la trace d'aucune maladie. Il y a six ans, on avait rapporté à la maison son père victime d'un accident mortel. Elle avait éprouvé une grande secousse morale et bientôt se manifestèrent les premiers symptômes do l'hypotrophie. Le professeur Hollœnder, au lieu d'employer le traitement cosmétique par la paraffine, procéda à des injections de graisse prélevée sur les tissus normaux du sujet. Il n'a pu arriver qu'à une reconstitution partielle des tissus disparus, suffisante pour que la patiente ait pu reprendre la profession de choriste qu'elle avait dû abandonner. Le Temps – 30 août 1910


Posté par Ichtos à 15:30 - A la une de la presse il y a 1 siècle - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires

Poster un commentaire