CPA Scans

Collection de cartes postales anciennes numérisées en haute définition. Actualités d'époque. Histoires insolites.

06 sept. 10

Les actualités du 6 septembre 1910

août 1910 5 septembre 1910   septembre 1910   7 septembre 1910 octobre 1910

Le gala des « Caf'Conc' »

Course des tonneaux Gala des caf conc

Chaque année, le groupe sportif de la société de secours mutuels des artistes lyriques organise, sur un vélodrome parisien, une fête au profit de sa caisse de retraites. Le joyeux Dranem, qui présida l'organisation de celle qui eut lieu hier, fit bien les choses. Le vélodrome Buffalo était brillamment pavoisé et le sport pur se mélangeait au sport gai le plus heureusement du monde.

Tous les numéros du programme ont été longuement applaudis par la foule. Le Tout-Paris des cafés-concerts, des music-halls et des théâtres était là encourageant et acclamant les vaillants artistes. Voici d'ailleurs les résultats des nombreuses courses :

Course des musiciens (100 mètres pedestre). 1. Cantral, en 2 m. 48 s. 4/5; 2. Toni, 3. Lespès. Course des rouleurs de tonneaux. — Première série (1.500 mètres): 1. Girardin, 2. Ruffbourg, 3. Goulot. Deuxième série (400 mètres) : 1. Richebourg, en 1 m. 41 s., 2. Journe, 3. Goulot.

Course cycliste de minimes (fillettes), 600 mètres. — 1. Mlle Jeanne Bernage, en 1 m. 23 s. 4/5 ; 2. Mlle Marguerite Renoux, 3. Mlle Simone Cottin

Course cycliste de tandems, professionnels (3 kilom.). — 1. Ledoc-Mathieu. en 4 m. 5 s. 3/5 ; 2. Dupuy-Poledry, 3. Charron-Rousseau, 4. Seigneur-Goven.

Course pédestre, 1.500 mètres. — 1. Donin Lhair, en 1 m. 7 s. 2/5 ; 2. Cantrel, 3. Conard.

Match des comingmen, cyclistes professionnels. — Première manche (900 m.) : 1. Polledry, en 1 m. 41 s. 2/5 ; 2. Jacquard, 3. Dupuy. — Deuxième manche (1.000 m.) : 1. Jacquard, en 1 m. 45 s. 2/5 ; 2. Polledry, 3. Dupuy.

Championnat des "Caf Conc'" (1.000 mètres). — 1ere série; 1. Bisko, 2. Sinoel. — 2e série :

1. Brenier, 2. Simon, 3. Harris. — 3e série : 1. Abbens, 2. Del Mante. — Finale : 1. Abbens (Ambassadeurs), en 1 m. 30 s. 1/3 ; 2. Bisko (Univers) ; 3. Brenier (Nouveau-Cirque).

Match triplette Comès-Polin-Dranem contre Blond'hin, organisateur de la réunion. — Blond'hin est honteusement battu. .

Course de tandems-mixtes, un artiste et un professionnel (1.000 mètres). — 1ere série : Darragon-Abbens, 1 m. 21 s.; 2. Dupuy-Del Mante ; 3. Charron-Harris. — 2e série : 1. Lacho-Bisko, en 1 m. 28 s.; 2. Ledoc-Bertho.

Les gros succès du programme ce furent sans nul doute, les courses des "entravées". Rien de plus amusant, en effet, que de voir de jolies femmes, esclaves de la mode, qui leur serre les jambes, lutter de vitesse (?) pour couvrir deux cents mètres. C'est une course en sacs plus moderne et surtout plus gracieuse. En voici les résultats :

Course des entravées (200 mètres). — 1. Mlle Ymer, en 1 m. 33 s.; 2. Mlle Marcelli.

Course des entravées du Moulin-Rouge (200 mètres). — 1. Mlle Sylva, en 1 m. 8 s. 4/5 ; 2. Mlle Gandin, 3. Mlle Dornais.

Dans cette dernière course, les concurrentes portaient les robes qu'elles revêtent le soir, dans la revue du Moulin-Rouge. C'est dire que l'entrave est tout à fait exagérée.

Le soleil n'avait pas daigné se mettre de la partie, mais, malgré cette absence, la fête fut très réussie. Et bientôt, la maison de retraite de Ris-Orangis fera, grâce à la charité des artistes de "caf' conc' ", le pendant de celle de Pont-aux-Dames, abri des vieux comédiens.

Le Petit Parisien – 6 septembre 1910


EN BREF

Les sinistres exploits des cueilleurs de houblon - -Lille, 5 septembre — Vers dix heures du soir, hier, à l'estaminet de la Hotte -en-Bas, près Bœschepe, tenu par les époux Hennebelle, âgés d'une soixantaine d'années, un certain nombre de jeunes gens buvaient en écoutant un de leurs camarades qui jouait de l'accordéon. La soirée était très gaie, quand soudain six Belges, occupés à la cueillette du houblon dans les environs de Bailleul, firent irruption dans l'estaminet. Ils étaient accompagnés de plusieurs femmes et avaient bu un peu plus que de raison. Ils s'attablèrent, demandèrent des consommations; puis soudain, sous prétexte que la musique qu'on jouait ne leur plaisait pas, ils se jetèrent sur l'accordéoniste, le frappèrent et lui arrachèrent son instrument. Une légère bagarre s'ensuivit. Les époux Hennebelle voulurent y mettre un terme et invitèrent les Belges à sortir. Ceux-ci se ruèrent alors sur les deux vieillards, les frappèrent a coups de pied et à coups de poing, et brisèrent une chope sur la figure de Mme Hennebelle. Un pensionnaire de l'estaminet, nommé René Minne, quarante et un ans, ouvrier agricole, voulut venir au secours des deux cabaretiers. Un des Belges tira alors son couteau l'ouvrit et en frappa à la cuisse René Minne. Celui-ci essaya de se défendre ; il reçut des compagnons de son agresseur trois autres coups de couteau dans le dos, dont un lui perfora le poumon. Il tomba sur le sol ensanglanté, et ne put que se traîner Jusqu'à la cuisine, où il expira un quart d'heure après. Ce bel exploit accompli, les Belges mirent l'estaminet littéralement au pillage, après avoir frappé d'un coup de couteau une jeune fille, Mlle Rachel Witz, puis ils prirent la fuite et se réfugièrent dans un autre estaminet. Les gendarmes s'étaient mis à leur recherche. Ils purent, aidés par deux douaniers, arrêter trois d'entre eux. Les autres ont passé la frontière. Le parquet d'Hazebrouck a lancé aujourd'hui des mandats d'arrêt contre les individus disparus, qui sont les plus coupables L'émotion est très grande dans la région. Le Matin – 6 septembre 1910

Tamponnement entre deux trains de marchandises Lisieux, 5 septembre - Ce matin, à cinq heures, un tamponnement s'est produit, en gare de Lisieux, entre deux trains de marchandises, sur la ligne de Cherbourg à Paris. Un train de minerai, lourdement chargé, est venu buter contre un train de denrées, dont la machine prenait de l'eau ;tous les signaux étaient bien fermés. Le mécanicien, n'ayant pu se rendre maître de la machine, a dû se borner à jeter bas la vapeur. Par suite du choc, deux wagons du train tamponné ont été réduits en miettes et deux autres mis hors d'usage ; un tender qui se trouvait à l'arrière du train tamponné a été quelque peu abimé et projeté à travers les voies. Au moment où le tamponnement allait se produire, le mécanicien Délavant, âgé de quarante-cinq ans, appartenant au dépôt de Laval, a sauté à contre voie et s'est brisé la rotule gauche ; plus heureux a été le chauffeur Mesnage, qui s'en est tiré avec des contusions légères. Delavant a reçu les premiers soins du médecin-major Heuls, qui se trouvait place de la Gare avec les réservistes du 119e, prêts à embarquer pour se rendre aux manœuvres de Picardie : il a été transporté l'hopital. Le Parquet s'est rendu sur les lieux, et on a procédé immédiatement au déblaiement de la voie, où la circulation a été rétablie après quatre heures de travail. Le Petit Journal – 6 septembre 1910


Posté par Ichtos à 15:30 - A la une de la presse il y a 1 siècle - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires

    Superbes documentations

    Bonjour. Superbes photos d'anciennes cartes postes. D'autre part, tes documentaires sont non seulement très intéressants mais ils sont aussi captivants et très instructifs. Merci de ce savoir et je te souhaite de passer un excellent lundi après-midi. Amicalement Antoine.

    Posté par Antoine, 06 sept. 10 à 15:45

Poster un commentaire