CPA Scans

Collection de cartes postales anciennes numérisées en haute définition. Actualités d'époque. Histoires insolites.

28 oct. 10

Les actualités du 28 octobre 1910

septembre 1910 27 octobre 1910   octobre 1910   29 octobre 1910 novembre 1910

Le ballon America retrouvé gagne de la Coupe Gordon-Bennett

aerostationCanadaL'atterrissage du dernier concurrent de la Coupe Gordon-Bennett des ballons, l'America (Amérique), piloté par MM. Hawley et Post, est enfin connu. Les aéronautes auraient atterri en pleine forêt vierge, à 60 milles au nord de Québec, près la rivière Jacques-Cartier, prenant ainsi très probablement la première place du classement. Cependant, il est utile que les constatations officielles aient été faites; Voici d'ailleurs la dépêche communiquée par l'Agence Reuter an sujet de cet atterrissage :

Aeronautes nacelle

New-York, 26 octobre. — M. Perkins a reçu ce soir des aéronautes de l'America le télégramme suivant daté d'Amboise, province de Québec : Avons atterri le 19 à Penbonka-River, au nord du lac Chilonga. Tout va bien. Rentrons. — Signé : Hawley et Post. Tout est donc bien qui finit bien.

Selon une dépêche de Saint-Ambroise, l'équipage de l'America déclare avoir eu une belle traversée jusque dans léaprès-midi du 19 octobre, jour où le ballon fut pris par un orage au-dessus des forêts au nord de Quebec. On fut obligé de descendre sur une montagne inconnue d'une hauteur de 1.590 pieds. Les aéronautes passèrent, la nuit dans la nacelle. Ils partirent à pied le lendemain matin à la recherche d'une région civilisée. Le quatrième jour, ils rencontrèrent des chasseurs canadiens qui les conduisirent à Saint-Ambroise dans des pirogues. En somme, les aéronautes n'eurent pas beaucoup à souffrir.

Le New-York-Times publie ce matin le classement officiel et définitif communiqué par les commissaires, exécutants de la Coupe Gordon-Bennett, grande course internationale de ballons libres. La vérification a été faite par le bureau de Saint-Louis réuni au complet et le palmarès a été proclamé comme suit .

I America II (Amérique), avec 2.180 kilomètres.

II Dusseldorf (Allemagne), avec 1979 kilomètres.

III Germania (Allemagne), avec 1915 kilomètres.

IV Helvétia (Suisse) avec 1367 kilom.

V Hamburg (Allemagne) avec 1279 kilom. VI Azurea (Suisse) avec 1242 kilomètres.

VII Ile de France (France) avec 1166 kilomètres.

VIII Saint-Louis (Amérique), avec 885 kilomètres.

IX Condor (France) avec 660 kilomètres.

X Million Population (Amérique), avec 507 kilomètres.

The New-York-Times dit que le Comité d'organisation enverra son rapport à toutes les Fédérations compétentes.

On le voit, le record du monde de la distance (1925 kil.) est battu par les deux premiers. Ce record appartenait au comte de la Vaulx qui, en compagnie du comte Castillon de Saint-Victor effectua le 11 octobre 1900 le voyage Paris-Korostychew (Russie), à bord du Centaure, 1600 mètres. Le record de durée 73 h. 47, par le colonel Shaeck (Coupe Gordon-Bennett 1908), ne serait point battu.

Le Presse – 28 octobre 1910


EN BREF

us-1908

Un fou aéronaute - Le Daily Mail raconte l'histoire invraisemblable d'un aliéné nommé Henri Dupree, interné depuis de longues années à l'asile de fous de Pentonville (Etat de New-York), qui aurait réussi a fabriquer en secret de toutes pièces un ballon grossier de cinq mètres de diamètre, en dérobant au tailleur de l'établissement des morceaux de soie. Profitant d'un moment où tout le monde était réuni pour la prière, il gagna le toit et après avoir gonflé son ballon à l'aide d'un tuyau relié à un bec de gaz et s'être installé sur un trapèze construit avec un manche à balai et deux cordes attachées au ballon, il s'enleva à quelques centaines de pieds de hauteur, criant aux gardiens ahuris ; Ah ! ah! je m'envole ! Attrapez-moi ! On tira quelques coups do fusil sur le ballon improvisé qui descendit doucement dans un champ près de l'asile. Dupree fut réintégré dans sa cellule. Nous publions naturellement cette nouvelle sous toutes réserves, car il semble impossible qu'à l'aide d'un simple tuyau de bec de gaz on puisse assez rapidement gonfler un ballon de cinquante mètres cubes environ, en supposant que celui-ci ait une force ascensionnelle suffisante pour enlever un homme, à moins que ce dernier ne soit particulièrement léger. Le Temps – 28 octobre 1910

IncendieIncendie à la faculté de médecine de Toulouse - Toulouse, 27 Octobre - Ce matin, vers six heures, l'alarme était donnée aux pompiers : le feu avait éclaté à la Faculté de médecine. Aussitôt, les soldats et pompiers mirent sept pompes en batterie, mais le vent, était tellement violent, que toute la partie du monument, qui donne sur les allées Saint-Michel, fut en peu de temps dévastée. On a pu sauver les archives du secrétariat, qui étaient au rez-de-chaussée ; les pavillons situés derrière n'ont pas souffert. On se rendit, finalement, maître dé l'incendie, mais le feu avait détruit toute la bibliothèque, qui comprenait 100.000 volumes ou collections de thèses. L'ensemble des dégâts est évalué à près d'un million. Pendant le sauvetage, un pompier a été blessé grièvement au genou par la chute d'une poutre embrasée. Un cordon de troupes et de police est resté autour des ruines fumantes, par mesure de précaution. La rentrée pourra, croit-on, avoir lieu le 3 novembre, les papiers administratifs du secrétariat ayant pu être sauvés. La Faculté de médecine avait été inaugurée en 1891, par le président Sadi-Carnot. Le Petit journal – 28 octobre 1910

Chemin-de-ferTamponnement - On nous télégraphie de Brest que deux trains de marchandises, l'un venant de Rennes et l'autre allant à l'arsenal de Brest, se prirent hier en écharpe à Rody. Les deux machines déraillées sont en miettes ainsi que huit wagons. La voie est détériorée sur un parcours de 40 mètres. Le chef de train Chevel et le mécanicien Dagorn sont blessés. L'accident est dû à l'inobservation du signal par le mécanicien de l'un des trains. Toute idée de malveillance est écartée. La circulation a été rétablie dans la nuit. Le Temps – 28 octobre 1910


Posté par Ichtos à 15:30 - A la une de la presse il y a 1 siècle - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires

Poster un commentaire