CPA Scans

Collection de cartes postales anciennes numérisées en haute définition. Actualités d'époque. Histoires insolites.

15 sept. 09

Les actualités du 15 septembre 1909

tigresse

Une tigresse se promène sur les quais de Marseille

Une chasse au tigre sur les quais de Marseille, tel est le fait divers extraordinaire que j'ai à vous conter. Le dompteur Emmanuel Gons, de la ménagerie Alexandre, devait embarquer ce matin à bord de l'Aude à destination d'Oran une cage renfermant une tigresse royale du Bengale. La cage avait été apportée hier soir sur le quai des Forges où l'Aude est amarrée: elle devait être transférée ce matin à bord. Près die la cage, une charrette stationnait

Que se produisit-il ? On ne le sait. Toujours est-il que le cheval, probablement affolé par le voisinage du fauve, se mit à hennir et à ruer furieusement, brisant une des cloisons en bois de la cage. La tigresse fit un bond prodigieux et, au milieu de l'effroi général, suivit le quai.

Adossée au mur de la grande jetée, au bas du phare Sainte-Marie, s'élève une cabine en bois servant de bureau à un poste de pilotes. Quatre d'entre eux s'y trouvaient réunis lorsque la tigresse s'y présenta. A coups de chaises, les pilotes, dont on comprend l'émotion, firent reculer le fauve qui ne se décida à partir qu'après avoir profondément griffé an visage le pilote Laurent Ginoux.

Cette scène avait naturellement provoqué sur les quais une agitation extraordinaire ; mais les groupes qui s'y formaient se tenaient prudemment éloignés de l'animal qui, fort heureusement, abandonna le quai pour se promener sur le parapet de la jetée, puis il disparut an milieu des blocs qui protègent la jetée du côté de la mer.

Dès que les autorités furent avisées de cet événement extraordinaire, elles se mirent en devoir de prendre les mesures nécessaires pour lui donner la chasse. D'abord, tous les ouvriers occupés sur les quais extérieurs furent rappelés, puis, tous les ponts furent levés de façon à isoler la jetée. L'entrée des ponts fut occupée par des gardiens de la paix et des gendarmes armés de fusil Lebel prêts à faire feu à la première apparition de la tigresse. Enfin, du côté de la mer. des chaloupes à vapeurs et des embarcations s'approchèrent, montées par des gendarmes armés, qui guettaient le moment propice pour faire feu.

Mais c'est en vain qu'ils attendirent. La tigresse est restée cachée toute la journée sous les rochers de la jetée où l'on croit quelle s'est réfugiée. A la tombée de la nuit, des gardiens de la ménagerie Alexandre ont déposé sur la jetée donnant sur les rues des quartiers de viande pour l'attirer ; d'un autre côté, par mesure de précaution, pour éviter la fuite de cet animal en ville, de puissantes lampes à acétylène ont été posées sur les barrages improvisés.

Le préfet des Bouches-du-Rhône, accompagné de son chef de cabinet, s'est rendu sur les lieux, pour s'assurer que toutes les mesures de sécurité avaient été prises. Un public très nombreux n'a cessé de stationner dans les environs ; mais toutes les rues donnant sur les quais ont été fermées à l'aide de madriers et de bâches, et les gendarmes interdisent aux curieux d'approcher.

Le Petit Parisien – 15 septembre 1909

Tigre_Barnum

EN BREF

us-1908 Raz-de-marée en Californie - La Paz (Californie) a été dévastée par un terrible raz de marée. Beaucoup de maisons se sont effondrées ; la ville a été inondée, ainsi qu'une partie de la région. La récolte est perdue. De nombreux bestiaux sont noyés ; des milliers d'habitants sont sans abri. Il y aurait sept morts et de nombreux blessés. Le Petit Parisien – 15 septembre 1909

Agitation aux Halles - M. Guichard, commissaire spécial des Halles, a dû prendre la nuit dernière des mesures d'ordre pour empêcher l'encombrement qu'occasionnent les stationnements des voitures des maraîchers rue Baltard.Ces mesures ont soulevé les protestations des maraîchers, qui tiennent à s'installer dans cette rue où la vente de leurs produits est plus rémunératrice que devant l'église Saint-Eustache, par exemple. M. Guichard les ayant invités à s'avancer vers les Halles, ils s'y sont refusés. Une bagarre s'en est suivie, au cours de laquelle une dizaine d'arrestations ont été opérées. Le Gaulois - 15 septembre 1909

Posté par Ichtos à 15:30 - A la une de la presse il y a 1 siècle - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


Commentaires

Poster un commentaire