CPA Scans

Collection de cartes postales anciennes numérisées en haute définition. Actualités d'époque. Histoires insolites.

21 sept. 10

Les actualités du 21 septembre 1910

août 1910 20 septembre 1910   septembre 1910   22 septembre 1910 octobre 1910

Lancement du paquebot France

Lancement du France - 1910

Saint-Nazaire, 20 septembre - Saint-Nazaire a célébré aujourd'hui une grande journée industrielle. On vient en effet de lancer le paquebot France, le plus grand de notre marine marchande. Rappelons qu'au cours de son récent voyage à Saint-Nazaire, M. Fallieres s'était rendu aux chantiers de l'Atlantique où il visita ce magnifique navire.

Dès trois heures, bien que les directeurs des chantiers aient fait annoncer que les portes ne seraient pas ouvertes avant quatre heures, une foule énorme se pressait autour des immenses chantiers. A l'heure du lancement, on peut évaluer à vingt mille, au moins, le chiffre des spectateurs parmi lesquels est très remarquée la présence de l'ex-reine Ranavalo.

On avait annoncé pour quatre heures quarante l'heure de la mise à l'eau. Les habiles ingénieurs ont mis quelque coquetterie à être exacts. En effet, à cette heure très précise, l'énorme masse se mettait en mouvement. Très lentement, d'abord, avec une sorte d'hésitation qui fit haleter d'inquiétude la foule des spectateurs, puis, peu à peu, le mouvement s accéléra et le nouveau géant des mers prenait possession de son élément, au milieu des ovations et des acclamations enthousiastes.

La cérémonie terminée, dans toutes les avenues brillamment pavoisées, dans les rues où flotte partout le drapeau national, la foule, délirante et joyeuse, circule bruyamment pendant que les musiciens de la ville jettent aux échos leurs accents les plus entraînants.

Les principales caractéristiques du nouveau paquebot sont les suivantes : 218 mètres de longueur ; déplacement 27,000 tonnes ; les cheminées seront au nombre de quatre ; sa vitesse dépassera de beaucoup celle des navires actuellement en service. Le navire pourra embarquer environ deux mille passagers et sera pourvu des installations les plus modernes au point de vue de l'hygiène, de la sécurité des passagers et de l'équipage.

Le Figaro – 21 septembre 1910


EN BREF

Un petit ballon rouge traverse les Alpes - Turin, 20 septembre — Aujourd'hui est tombé à Binotorinese un petit ballon ayant la forme d'un dirigeable. Ce petit aérostat aurait été lancé à Bordeaux au cours d'une fête enfantine. Une carte postale fixée à la nacelle portait l'adresse de l'enfant qui avait lâché ce petit ballon. La personne qui ramasserait le petit dirigeable était priée de renvoyer la carte postale en indiquant le lieu, le jour et l'heure de sa chute. D'après l'heure à laquelle il fut lancé, le petit ballon a parcouru 900 kilomètres, traversant les Alpes en moins de vingt-quatre heures. Le Petit Parisien – 20 septembre 1910

Un centenaire — On a fêté à Courcelles-sur-Seine (Eure) un centenaire, M. Adrien Bouquet. M. Milliard, sénateur, présida un banquet organisé par souscription et auquel assistait le conseil municipal. Au dessert, M. Milliard souhaita au vieillard présent au banquet de vivre encore de longues années. Le Temps – 21 septembre 1910

Graves inondations en Espagne - Madrid, 20 septembre - Des dépêches des provinces annoncent que des tempêtes sévissent dans plusieurs régions. A Murcie, toutes les récoltes sont détruites. Dans les villes de Lorca, Cieza et dans six autres villages inondés, l'eau atteint deux à trois mètres. Le courant emporte les mobiliers, le bétail et toutes sortes d'objets. Les voies ferrées sont coupées.Dans le village de Torre-Esteban (province de Tolède), la grêle a atteint un mètre de hauteur. Les récoltes de raisins et d'olives, seules richesses du pays, sont détruites. A Barcelone, une violente tempête qui s'est déchaînée hier soir a duré jusqu'à deux heures du matin. La partie basse de la cité est totalement inondée. Les tramways sont interrompus. Dans l'église Saint-Paul, l'eau atteint les autels. La foudre est tombée dans plusieurs endroits, entre autres sur le local de l'administration du journal Diario de Barcelona. Les pompiers et les troupes du génie ont organisé le sauvetage, parcourant les endroits inondés. Plusieurs personnes en danger imminent d'être noyées ont été ainsi sauvées. Le Figaro – 21 septembre 1910


Posté par Ichtos à 15:30 - A la une de la presse il y a 1 siècle - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires

Poster un commentaire