CPA Scans

Collection de cartes postales anciennes numérisées en haute définition. Actualités d'époque. Histoires insolites.

08 mai 09

Les actualités du 8 mai 1909

090508jeanned'arc

Les fêtes de Jeanne d'Arc à Orléans

Aujourd'hui ont commencé les fêtes civiques en l'honneur de Jeanne d'Arc. A midi, une fanfare d'artillerie a annoncé, du haut de la Tour de Ville, le glorieux anniversaire de la délivrance d'Orléans, par Jeanne d'Arc. De quart d'heure en quart d'heure et jusqu'à ce soir 8 heures, le beffroi municipal a ponctué de ses sonneries cet événement historique.

Le matin, des messes suivies d'allocutions ont été célébrées par les prélats dans les différentes églises d'Orléans. A la cathédrale la messe de 10 h. a été dite par Mgr Fuzet, archevêque de Rouen ; le panégyrique a été dit aux vêpres par l'évêque de Dijon. Une cinquantaine d'archevêques et d'évêques sont arrivés à Orléans pour participer demain aux fêtes religieuses en l'honneur de Jeanne d'Arc.

Des détachements d'artillerie et d'infanterie ont parcouru le chemin fait en 1429 par l'héroïne. Le maire d'Orléans, M.Courtin-Rossignol, s'est rendu, accompagné de ses adjoints et de beaucoup de conseillers municipaux, à la basilique de Sainte-Croix, où il a remis à l'évêque d'Orléans l'étendard de Jeanne d'Arc. A son allocution l'évêque a répondu en le remerciant.

Une foule considérable circule dans les rues. De nombreux étrangers sont présents et ont pris d'assaut tous les hôtels. Les maisons sont magnifiquement pavoisées aux couleurs nationales, aux couleurs de la ville d'Orléans et à celles de Jeanne d'Arc.

Un certain nombre de royalistes ont voulu manifester leurs opinions en arborant des drapeaux bleu et blanc fleurdelysés d'or. La police a saisi une quarantaine de ces emblèmes. Ce soir, les musiques jouent et on admire beaucoup les illuminations. La Ligue des Patriotes, comprenant une quarantaine de délégués avec MM. Déroulède et Marcel Habert, est attendue demain matin.

Le Petit Journal – 8 mai 1909

Delcampe_logo


EN BREF

Séance tumultueuse au conseil municipal de Toulon - Toulon, 7 Mai - De graves scènes de désordre se sont produites à l'Hôtel de Ville, pendant la séance du Conseil municipal. Les anciens, partisans du maire, M. Escartefigue, qui se sont séparés de lui à cause de son attitude nettement gouvernementale, ont bruyamment manifesté. Il y a eu des bagarres et des bousculades. La police a dû intervenir et expulser l'assistance. La séance a été levée. Trois mille personnes entouraient la mairie. Le Petit Journal – 8 mai 1909

Posté par Ichtos à 15:30 - A la une de la presse il y a 1 siècle - Permalien [#]