CPA Scans

Collection de cartes postales anciennes numérisées en haute définition. Actualités d'époque. Histoires insolites.

19 mai 09

Les actualités du 19 mai 1909

Nijinsky_in_Scheherazade2

Nijinski et les ballets Russes à Paris

Dans un éblouissement s'est ouverte la saison russe : la salle était éclatante et la scène étincelante ; selon toute apparence le succès des soirées a venir est assuré. Le spectacle est intéressant, il commence par le pavillon d'Armide , un ballet en un acte de MM. Tchérépine dont la musique variée et point vulgaire ne s'impose pas pourtant par une originalité spéciale ; l'auteur honore Wagner, sans pour cela mépriser Léo Delibes, l'important est que nous voyons apparaître les fameux artistes de la danse a qui presque toute la soirée va être consacrée. Et, en effet, las danseurs sont incomparables.

Depuis longtemps déjà, le danseur homme n'est plus en faveur a Paris, on lui préfère la femme en travesti, en Russie au contraire, il a conservé tout son prestige et M. Nijinsky est considéré comme un artiste de haute valeur. De fait, il a une élévation extraordinaire, une souplesse, une correction et une élégance dignes d'admiration ; lui et ses camarades masculins, bondissent, dévorent la scène en temps parcourus, avec une verve, une vivacité, stupéfiante ; ce n'est pas toujours de l'art très pur, mais c'est curieux au possible, on se demande comment des êtres humains peuvent s'agiter à ce point, il est vrai qu'il fait si froid dans leur pays !

Parmi les danseuses, Mlle Karalli ne vaut pas notre Zambelli, mais elle a de la beauté, de l'école, de la. grâce et des pointes. Ses compagnes souvent jolies, ne sont en rien supérieures aux nôtres, mais possèdent de réelles qualités, acquises, on le sent, à la suite d'un travail régulier. Comme il serait amusant dans une représentation de charité de voir un ballet dansé par l'Opéra de Paris et un autre par la troupe Russe ! On cherche parfois des idées, en voilà une facilement réalisable et qui fournirait une grosse recette.

Quelques fragments du merveilleux Prince Igor , d'Alexandre Borodine, nous ont permis d'applaudir plusieurs artistes de talent Mme Petrenko, superbe mezzo, M. Smirnow, excellent ténor de demi caractère qui abuse légèrement de l'émission à l'italienne, M. Charonow, basse-chantante estimable, et Zaporojetz, dont la voix de basse profonde est fort belle quoique pas très puissante.

Après les danses Polovtsiennes, si pittoresque du Prince Igor, est venu Le Festin, qui fut un véritable régal. Ces une suite de danses sur des motifs de Rimsky-Korsakow, Glinka, Tchaïkovsky, Gazounow, Moussorgsky, que le maître de ballet, M. Michel Flokine a réglées avec une variété et une imagination charmants, le succès en a été énorme. Les costumes sont riches et et brillants.

Le Petit Journal – 19 mai 1909

Nijinsky 1912
Vidéo envoyée par comtegepetto

Nijinsky dans le rôle du faune dans l'aprés-midi d'un faune 1912

EN BREF

Attentat à la dynamite à Toulon ! - Un nouvel attentat à la dynamite a été commis cette nuit à La-Londe-les-Maures, dans le quartier ouvrier, bordant la voie ferrée et où habitent des ouvriers mineurs. Les dégâts causés par l'explosion sont très importants. Les gendarmes, soupçonnant un Italien d'être l'auteur des attentats précédents, faisaient bonne garde et ils se précipitèrent vers la demeure de cet individu mais, quand: ils arrivèrent, il avait pris, la fuite. Des .battues, sont organisées dans les environs. On croit que le fugitif s'est réfugié dans le massif des Maures. La Presse – 19 mai 1909

A l'Alcazar - Malgré la température inclémente, l'Alcazar vient d'effectuer une très brillante réouverture. Le plus joli de nos music-halls estival nous réserve, dit-on, cette année, de sensationnelles surprises. Un numéro extraordinaire, les Tchin Maa, a provoqué particulièrement un enthousiasme délirant. Dranem, les Haley's Juvéniles, les 24 plus jeunes danseuses du monde, et Sahary-Djelli, la troublante et mystérieuse danse hindoue, complètent de la plus heureuse façon ce spectacle unique. La Presse – 19 mai 1909

Posté par Ichtos à 15:30 - A la une de la presse il y a 1 siècle - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


Commentaires

Poster un commentaire