CPA Scans

Collection de cartes postales anciennes numérisées en haute définition. Actualités d'époque. Histoires insolites.

18 juin 09

Les actualités du 18 juin 1909

triple entente

Nicolas II et Guillaume II confèrent près de Bjorko

C'est ce matin qu'à eu lieu la rencontre annoncée du kaiser et du tsar. A dix heures, le Hohenzollern, escorté de cuirassés allemands et de torpilleurs russes, arrivait dans le port dit du Standart, qui s'ouvre sur la côte finlandaise, près de Bjorko. Tout de suite, le tsar, qui portait l'uniforme d'amiral allemand, monta sur la yacht de Guillaume II, le kaiser ayant revêtu l'uniforme d'amiral russe. La visite dura une demi-heure. Peu après, Guillaume II montait a son tour sur le yacht russe Standart où un déjeuner lui était offert.

Jusqu'ici rien n'a transpiré des entretiens auxquels se sont livrés les deux souverains. Sur la signification de l'entrevue, les journaux de Saint-Pétersbourg ne paraissent pas être d'accord. Les uns y découvrent le signe d'un serieux revirement dans la politique, tant intérieure qu'extérieure, de la Russie. Ils disent que M. Stolypine, jusqu'ici considéré comme un partisan de la Triple Entente anglo-franco-russe, serait désormais enclin à un rapprochement avec l'Allemagne. Il serait soutenu par les milieux de la cour

Par contre, les autres journaux, parmi lesquels on peut citer le Slovo et la Gazette de la Bourse, tout en reconnaissant l'importance d'une entrevue dont dépendra le caractère des rapports futurs entre la Russie et l'Allemagne, estiment que la politique actuelle de la Russie ne subira aucun changement. Elle restera fidèle a la Triple Entente, dont les résultats bienfaisants sont déjà évidents, disent-ils, pour tous les Russes.

La Petit Parisien – 18 juin 1909

pneux_russes

 

EN BREF

russie Terrible chute d'un ballon - Saint-Pétersbourg, 18 juin - Trois membres de l'Aéro-Club de Saint-Pétersbourg, le comte Rostovtsoff, secrétaire personnel de l'impératrice, l'ingénieur Palystine avec sa femme et le lieutenant German, qui pilotait, firent une ascension en aérostat libre. Une avarie, subite précipita l'aérostat d'une grande hauteur; M. Palystine et le comte Rostovtsoff ont été tués sur le coup. Mme Palystine et le lieutenant German sont mortellement blessés. Le petit journal – 18 juin 1909

Un vapeur anglais subit le feu d'un navire de guerre russe - On mande de Copenhague que, suivant des dépêches reçues de Helsingfors, un vapeur anglais a subi le feu d'un navire de guerre russe, à Pitkaetassi, mardi dernier. Le navire russe appartient à la flottille chargée de surveiller les eaux où devait avoir lieu la rencontre du Tsar, et de l'empereur d'Allemagne. Le vapeur anglais a beaucoup souffert ; une de ses chaudières a été détruite et un mécanicien a reçu de graves blessures ; le blessé a été transporté à bord d'un navire russe et, après qu'on lui eût donné les premiers soins a été conduit à l'hôpital de Viborg. D'autre part, un télégramme, reçu à Blyth dans la soirée, dit que le vapeur anglais est le Woodburn, cargo venant de Newcastle ; le navire russe qui a tiré est un torpilleur.Jusqu'à une heure tardive de la soirée; on déclare n'avoir pas reçu confirmation de cet incident au Foreign Office. Le Gaulois – 18 juin 1909

Un cyclone — Un curieux phénomène atmosphérique s'est produit cette nuit près d'Herbet, à deux kilomètres de Clermont. Une sorte de cyclone en tourbillon s'est abattu sur une surface de deux hectares à peine et a tout arraché : arbres, plantes, betteraves, plants de vigne, etc. Sept gros noyers ont été emportés à une certaine distance sur la route de Clermont à Lyon. Le Temps – 18 juin 1909

Posté par Ichtos à 15:30 - A la une de la presse il y a 1 siècle - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires

Poster un commentaire